Passer au contenu principal

De nouvelles tiques infectées débarquent sur l’arc lémanique

Les premiers cas d’encéphalite à tiques ont été repérés au sud du canton. Berne recommande la vaccination dans les zones à risque

Les tiques attaquent! «Ces deux dernières années, deux cas d’encéphalite à tiques, une maladie très sévère, transmise par les tiques, ont été détectés sur l’arc lémanique» annonce le médecin cantonal adjoint Eric Masserey. Une première dans cette région. Et ce n’est qu’un début. A en croire Daniel Cherix, professeur honoraire en écologie à l’Université de Lausanne, le virus devrait encore progresser sur le territoire vaudois.

Aujourd’hui, on trouve ces parasites à basse altitude, dans les sous-bois riches en herbes, à la lisière des forêts et dans certains jardins peu entretenus. Ils attendent tapis dans la végétation et s’accrochent à leurs hôtes involontaires, pour se nourrir de leur sang avant de les abandonner une fois rassasiés. Ces vampires des bois sont parfois porteurs de pathologies qu’ils peuvent transmettre au moment de la piqûre. Les plus répandues sont l’encéphalite et la maladie de Lyme.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.