Nuria Gorrite répondra sur «l'affaire Broulis»

VaudAppelée à se prononcer devant le Grand Conseil vaudois sur l'affaire qui touche son collègue, Nuria Gorrite interviendra mardi prochain.

La présidente du Conseil d'Etat, Nuria Gorrite, à côté de Pascal Broulis.

La présidente du Conseil d'Etat, Nuria Gorrite, à côté de Pascal Broulis. Image: Archive/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Nuria Gorrite répondra mardi au nom du Conseil d'Etat vaudois à une interpellation concernant «l'affaire Broulis». Le conseiller d'Etat se voit reprocher de payer les deux tiers de ses impôts à Sainte-Croix et un tiers à Lausanne, alors qu'il travaille et vit la plupart du temps dans la capitale vaudoise.

La présidente du gouvernement interviendra à la tribune du Grand Conseil en tant que suppléante du chef du DFIRE. Elle répondra à l'interpellation d'Hadrien Buclin (Ensemble à Gauche) qui demande: «Le chef des finances cantonales pratique-t-il une optimisation fiscale à la limite de la légalité ?». Elle ne s'exprimera pas dans l'intervalle, précise mercredi le canton dans une note.

Dans une seconde note, envoyée également mercredi aux médias, le canton fait une mise au point concernant la scolarisation à Lausanne de l'enfant du conseiller d'Etat dès 2007. Le Département de la formation conteste tout traitement de faveur: le cas a été réglé avec la ville de Lausanne qui jouissait d'une grande autonomie.

Depuis 2015, suite à l'entrée en vigueur de la loi sur l'enseignement obligatoire (LEO), le cadre est plus strict. Pour ce cas, le canton a accordé une dérogation, car l'enfant approche de la fin de sa scolarité obligatoire. En 2016, 633 dérogations ont été accordées dans le canton, soit pour 0,7% de tous les élèves. (ats/nxp)

Créé: 28.02.2018, 18h31

Articles en relation

Isabelle Moret déclare n'avoir «rien à cacher»

Affaire Moret La conseillère nationale a réagi mercredi soir sur le plateau de Darius Rochebin aux révélations dans la presse concernant son dossier fiscal. Plus...

C'est le domicile de son épouse qui a attiré l'attention sur Pascal Broulis

Vaud Le Matin Dimanche Le patron des Finances n’a pas payé un franc d’impôt communal à Lausanne pendant neuf ans. On apprend aujourd’hui comment la Municipalité l’a découvert. Plus...

Pendant neuf ans, Pascal Broulis n’a pas payé d’impôt communal à Lausanne

Le Matin Dimanche Chef des Finances depuis 2002, le conseiller d’État était déjà critiqué pour sa manière de partager ses impôts. Aujourd’hui, on découvre plus: jusqu’en 2011, il payait tous ses impôts communaux à Sainte-Croix. Plus...

Quelle que soit sa version, Pascal Broulis peine à rester dans le cadre légal

Vaud Les déclarations du ministre sur sa domiciliation ne sont pas en adéquation avec les lois cantonales en vigueur. Plus...

Pascal Broulis aurait tardé à se déclarer à Lausanne

Impôts "Le Matin Dimanche" publie un nouvel élément sur la situation fiscale du grand argentier, qui n’aurait pas été en règle avec la capitale entre 2002 et 2011. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.