Passer au contenu principal

Obama prend le risque de frapper l’armée d’Assad

Les jets américains vont soutenir les rebelles formés par Washington. Quitte à devoir bombarder les forces loyalistes.

Selon une information du  Wall Street Journal, Barack Obama a autorisé son aviation à intervenir en Syrie non seulement contre Daech et Al-Qaida, mais aussi, au besoin, contre les troupes de Bachar el-Assad.
Selon une information du Wall Street Journal, Barack Obama a autorisé son aviation à intervenir en Syrie non seulement contre Daech et Al-Qaida, mais aussi, au besoin, contre les troupes de Bachar el-Assad.
Illsutration/Reuters

C’est un tournant dans la politique américaine en Syrie. Selon une information du Wall Street Journal, confirmée par des officiels sous le sceau de l’anonymat, Barack Obama a autorisé son aviation à intervenir en Syrie non seulement contre Daech et Al-Qaida, mais aussi, au besoin, contre les troupes de Bachar el-Assad.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.