Orianne Collins paralysée après une opération

VaudLa Vaudoise se trouve en chaise roulante après avoir été opérée d'une hernie cervicale en Suisse. Elle est en rééducation pour retrouver l'usage de ses membres.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ex-épouse du chanteur Phil Collins ne peut plus marcher. Elle se trouve en chaise roulante depuis qu'elle a été opérée d'une hernie cervicale le 16 décembre dernier, révèle ce jeudi 5 février Le Matin.

Orianne Collins, qui vit à Miami mais vient régulièrement dans sa maison de Begnins (VD), s'est faite opérer en Suisse le 16 décembre dernier, a expliqué ce jeudi 5 février son avocat Lionel Zeiter, confirmant une information du journal Le Matin. A son réveil, elle s'est retrouvée en grande partie paralysée.

Les médecins ont diagnostiqué un syndrome de Brown-Séquard, suite à une lésion de la moelle épinière. La Vaudoise de 41 ans, mère de trois enfants de 3, 10 et 14 ans, ne peut bouger que partiellement les bras. «Sa jambe gauche est paralysée. Sa jambe droite est insensible. Elle se déplace en chaise roulante et ne peut marcher que si elle est soutenue par des personnes», explique son avocat.

Evolution incertaine

L'évolution de son état de santé reste très incertaine. Certains progrès sont réalisés, mais elle endure aussi des revers. «C'est difficile, mais elle m'impressionne. Elle se bat pour tenir le coup et faire les exercices qui lui permettront, on l'espère, de recouvrer un maximum de mobilité», ajoute Me Zeiter.

Orianne Collins a porté plainte «pour savoir ce qui s'est réellement passé et déterminer s'il y a un responsable», a ajouté l'avocat. Le médecin qui l'a opérée conteste pour sa part toute erreur médicale. «Dans une lettre, il parle d'une complication spontanée et rarissime», explique l'avocat, qui ne dévoile pas le nom de l'hôpital où a eu lieu l'opération.

«Ma cliente n'a pas été informée des risques. J'ai le sentiment que quelque chose n'a pas joué», confie Me Zeiter.

Enquête ouverte

Le procureur vaudois Christian Buffat a ouvert une enquête pénale début janvier après le dépôt de la plainte. «J'ai ouvert une instruction en vue de déterminer la ou les causes des lésions corporelles subies par la plaignante et pour établir la nature exacte de ces lésions», a-t-il expliqué.

Le magistrat devra notamment examiner dans quelle mesure les lésions constatées sont évolutives. Il n'a pas encore entendu Orianne Collins, ni le médecin qui l'a opérée, mais il a fait séquestrer le dossier médical. (ATS- nxp)

Créé: 05.02.2015, 07h48

Articles en relation

Orianne Collins quitte la Suisse et réduit la voilure de Little Dreams

Nyon Installée en Floride depuis cet été, l’ex-épouse de Phil Collins recentre ses activités sur les Etats-Unis et liquide sa société basée à Nyon. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.