Une page se tourne à la tête du syndicat Unia Vaud

EmploiYves Defferrard veut retrouver le terrain. Il renoncera à un 3e mandat pour occuper une nouvelle fonction dans l’organisation.

Secrétaire régional d'Unia Vaud, Yves Defferrard veut assurer la relève avant que quitter la direction.

Secrétaire régional d'Unia Vaud, Yves Defferrard veut assurer la relève avant que quitter la direction. Image: PHILIPPE MAEDER/A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À 53 ans, Yves Defferrard a plus de vingt ans de syndicalisme à son actif, dont bientôt dix à la tête d’Unia Vaud. Le secrétaire régional a annoncé lundi à la direction nationale, aux cadres de la région et aux collaborateurs du syndicat qu’il ne solliciterait pas de nouveau mandat à la fin de cette année. Il se donne le temps, dit-il, de préparer la relève et de façonner le nouveau rôle de conseil aux sections qu’il va occuper dès janvier 2021.

C’est une manière de restituer à l’organisation tous les savoir-faire qu’il a forgés au fil des combats: «Il existe un besoin, observe Yves Defferrard. Je peux vraiment aider sur le terrain et faire profiter les jeunes de mon expérience. J’ai moi-même beaucoup bénéficié de celle de Francis Saudan, qui m’a formé lorsque j’ai commencé à la FTMH le 1er janvier 1999.» Membre du Parti socialiste, le syndicaliste est bien connu dans le canton. Il fut notamment l’un des artisans de la lutte pour conserver les emplois de Novartis, à Nyon; lutte qui s’est soldée par un succès.

Deux logiques

Secrétaire régional à Unia n’est pas une sinécure, selon un observateur. C’est une tâche de management qui implique un gros boulot avec près de 100 employés et dans lequel on est facilement contesté. Des querelles de doctrine peuvent notamment avoir lieu entre ceux qui préconisent une «logique de rupture» et ceux qui préfèrent négocier avec le patronat.

Un syndicat n’est en outre pas immunisé contre le licenciement. L’an dernier, un conflit a éclaté au grand jour entre la direction d’Unia Vaud et des collaborateurs, donnant même lieu à une petite manifestation. La décision d’Yves Defferrard a-t-elle été dictée par ces contestations publiques? Le secrétaire régional s’en défend avec force: «Cela n’a eu aucun poids dans ma pesée d’intérêts. Ce qui s’est passé, je l’assume et les décisions ont été le fait de la direction, pas de moi seul. Nous avons en outre laissé les gens s’exprimer.»

«Le terrain me manque»

Le choix de quitter la fonction de secrétaire régional est le résultat d’une longue réflexion. «J’ai confronté les plus et les moins, raconte-t-il. Or, ce qui me manque, c’est le terrain, je l’avoue. Durant ces dernières vacances, j’ai pensé au fait qu’il ne fallait pas arrêter brutalement.»

En discussion avec la direction d’Unia, il est arrivé à la conclusion qu’il pouvait être d’un soutien utile aux sections. «Ce sera un rôle d’accompagnant, d’aide à la création de réseaux, fait valoir Yves Defferrard. Je pourrai transmettre mes compétences.» Et en attendant, le secrétaire prépare sa succession. Le poste sera mis au concours prochainement. La nomination de la nouvelle direction interviendra d’ici à l’été, en vue du congrès national, à l’automne.

Créé: 20.01.2020, 19h24

Articles en relation

Il faut défendre la liberté syndicale et le droit de grève

L'invité Yves Defferrard voit en la grève un nécessaire contrepoids au pouvoir des employeurs. Plus...

Les électriciens en colère dézinguent Unia Vaud

Conflit Le licenciement d’un syndicaliste soutenant la branche fait hurler les ouvriers. Ils dénoncent un «management mafieux». Plus...

Coup d’éclat matinal d'Unia en guise d’avertissement à Migros

Travail Ce jeudi matin tôt, le syndicat a installé des barrages filtrants et distribué des tracts aux entrées du centre commercial Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.