Passer au contenu principal

Canton de VaudPaléo dépose plainte pour escroquerie

Daniel Rossellat et la direction suspectent «une fraude dans la vente d'abonnements, en lien avec le marché noir». A priori, aucun employé du festival n'est en cause.

Daniel Rosselat évoque des abonnements qui «auraient emprunté un cheminement peu orthodoxe» pour l'édition 2017.
Daniel Rosselat évoque des abonnements qui «auraient emprunté un cheminement peu orthodoxe» pour l'édition 2017.

Le Paléo Festival de Nyon (VD) aurait été victime d'une escroquerie. Ses dirigeants ont porté plainte pénale contre inconnu après avoir constaté des écarts dans les comptes 2017. Le préjudice se monte à plusieurs dizaines de milliers de francs.

«En effectuant des contrôles, on soupçonne que, pour l'édition 2017, des abonnements auraient emprunté un cheminement peu orthodoxe», a déclaré Daniel Rossellat lundi à l'ats. Le patron du Paléo Festival de Nyon confirmait une information de «La Télé».

«On suspecte une fraude dans la vente d'abonnements, en lien avec le marché noir. Pour nous, ce n'est pas acceptable. Nous avons porté plainte pour élucider cette affaire», a-t-il ajouté. Le boss de Paléo a précisé ne pouvoir en dire plus en raison de l'instruction en cours.

«Depuis, nous avons mis en place des systèmes pour que cela ne se reproduise plus», a ajouté Daniel Rossellat. Il a également souligné qu'à priori, aucun employé du festival n'est en cause.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.