Paléo lâche la scène de la Fête de la musique

La plus importante association culturelle de la ville se retire des animations de juin. Mais reste en soutien.

A la Fête de la musique, les orchestres jouent gratuitement sur les différentes scènes éparpillées dans la ville, comme ici sur la place du Château.

A la Fête de la musique, les orchestres jouent gratuitement sur les différentes scènes éparpillées dans la ville, comme ici sur la place du Château. Image: Alain Rouèche - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Nyon, le principe de la Fête de la musique veut que toutes les associations culturelles de la ville (et même de la région) disposent d’une scène pour y présenter leur programmation. Nyoncore, l’Usine à Gaz ou encore Les Hivernales, toutes ont leur lieu. Jusqu’en 2014, Paléo ne faisait pas exception, en tenant la structure montée à Rive-Est. Soit la plus importante de la fête. Mais c’est désormais terminé.

L’an dernier, le festival avait décidé de laisser son emplacement à l’Usine à Gaz pour se concentrer sur les animations prévues lors de la fête en ville marquant la 40e édition (lire ici). Point d’anniversaire cet été, mais pas de retour au front pour Paléo non plus. Car, à quelques jours du début du montage à l’Asse, la Fête de la musique – le 18 juin – tombe assez mal.

Jeunes en examens

«Ça devenait compliqué à organiser, l’infrastructure était assez lourde à gérer, plus encore si près du début du montage du festival», explique Jean-Samuel Guy, membre du comité de l’Association Paléo. Jusqu’ici, c’est lui qui gérait le projet. «L’idée a toujours été de donner aux jeunes de l’association la possibilité de s’investir dans la mise en place de cette scène.» Mais les années ont passé et les jeunes d’alors se sont trouvés devant de nouvelles responsabilités, plus forcément compatibles. «Et, pour l’instant, souvent aux études et donc en examens en juin, la relève n’a pas encore les disponibilités nécessaires.»

Autre motif à cette mise à l’ombre, une inadéquation grandissante entre les scènes «découvertes» de l’Asse et celle de Rive. «Le but a toujours été d’offrir avec la Fête de la musique une vitrine à des groupes programmés chez nous.» Sauf qu’avec le nouveau Détour et ses 3000 places (contre quelques centaines auparavant) il a fallu muscler la programmation des découvertes. Qui le sont un peu moins. Et donc ne s’inscrivent plus aussi aisément dans l’essence d’une Fête de la musique, ouverte à tous les artistes, qui viennent d’ailleurs gratuitement.

Reste qu’il s’agit ici d’une parenthèse, assure encore Jean-Samuel Guy. «On reste très impliqués dans la vie culturelle locale!» Et même dans la Fête de la musique, puisque ce bénévole occupé deux mois par an au montage du Village du Monde continue à assumer le rôle de vice-président de l’association organisant le rendez-vous de juin. Quant à Paléo, il a très nettement revu à la hausse son soutien financier. Un soutien dans l’ombre, donc, dont il faudra se satisfaire.

Très bien pour l’Usine

Ce qui ne semble pas être un problème en fait. «Nous, on est très contents de récupérer cette scène, note le directeur de l’Usine à Gaz, Pierre-Yves Schmidt. C’est un bel emplacement, et ça nous permet d’élargir l’horizon, d’imaginer de nouvelles choses.» Comme une création de musiciens nyonnais, qui sera présentée dans la cour de l’Usine.

Créé: 02.05.2016, 07h41

Articles en relation

Paléo offre une grande fête en ville de Nyon le 18 juillet

Musique Le festival organise un événement gratuit le week-end précédant l'ouverture de sa 40e édition. Au menu, théâtre de rue et percussions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.