Passer au contenu principal

«Cette pandémie ne fait que révéler l’autre Suisse»

Face à l’ampleur des files caritatives, la conseillère nationale Ada Marra dénonce un filet social trop lâche.

Ada Marra dit ressentir beaucoup de rage à l’évocation des longues files d’attente pour la distribution de vivres.
Ada Marra dit ressentir beaucoup de rage à l’évocation des longues files d’attente pour la distribution de vivres.
ODILE MEYLAN/A

Les images de milliers de personnes faisant la queue pour obtenir un sac de biens de première nécessité ont choqué le pays. La scène s’est déroulée ce week-end à Genève, mais Vaud n’est pas épargné. Coprésidente de la Plateforme nationale pour les sans-papiers et membre du conseil de la Fondation Mère Sofia, la conseillère nationale socialiste Ada Marra en appelle au réveil des autorités. Elle plaide pour l’institution d’un fonds cantonal et fédéral à destination des associations caritatives qui distribueraient de l’argent aux plus démunis dépourvus d’autres moyens de survie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.