Passer au contenu principal

Le parc Jura vaudois étend sa toile verte

Grâce à la fondation Mava, le parc naturel pourra revitaliser des biotopes orphelins des grands réseaux écologiques.

Il faut débroussailler cet étang près de Chéserex, favorable aux libellules, afin qu'il reste en eau.
Il faut débroussailler cet étang près de Chéserex, favorable aux libellules, afin qu'il reste en eau.
Odile Meylan

Alors que les professionnels européens des aires protégées ouvraient leur sommet annuel à la vallée de Joux, hier après-midi, quelques invités mettaient la main à la pâte pour débroussailler un modeste étang au lieu dit Le Fief, à Chéserex. «Nous avons signé cette année avec le propriétaire des lieux un contrat de gestion de ce marais, afin que ce site favorable aux libellules reste en eau», explique Melissa Lenarth, responsable avec Kelly Delavy d’un projet «qui n’a pas encore de nom», mais s’annonce prometteur. Car le site de Chéserex est l’illustration concrète d’un nouveau programme en faveur de la biodiversité lancé par le Parc Jura vaudois (PJV) grâce au financement de la Fondation Mava pour la nature.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.