Des parents exhibitionnistes devant la justice

ProcésUne mère et un père ont réalisé des photos dénudées devant leur fille commune. Et fait bruyamment l’amour en présence de celle de Madame.

Le Tribunal cantonal a condamné les parents à 15 mois avec sursis en 2016. Mais le Tribunal fédéral a estimé que la peine était trop lourde.

Le Tribunal cantonal a condamné les parents à 15 mois avec sursis en 2016. Mais le Tribunal fédéral a estimé que la peine était trop lourde.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’avocate de Madame l’a dit elle-même devant les juges du Tribunal cantonal ce mercredi matin: «Les époux avaient choisi la nudité comme mode de vie. C’est avec ce postulat de départ qu’il faut regarder ces photos. Elles sont de mauvais goût, personne le conteste.»

Des photos de mauvais goût? En fait, il s’agit de photos dénudées, réalisées par un couple de Palézieux, parfois en présence soit de la fille de Madame (désormais adulte), soit de leur fille commune (désormais adolescente), entre 2003 et 2012.

Relations sexuelles trop bruyantes

Les parents ont déjà été condamnés pour cette affaire, en 2016, à 15 mois de prison avec sursis. Car en plus, entre 2002 et 2003, Madame et Monsieur ont plusieurs fois fait l’amour si bruyamment qu’ils en ont dérangé l’aînée durant la nuit. Il leur est même arrivé d’avoir des relations sexuelles devant elle, dont une fois sur le capot d’une voiture alors qu’elle les regardait depuis un balcon.

Le Tribunal cantonal a ramené la peine à 12 mois à fin 2016. Mais en mars dernier, le Tribunal fédéral a estimé que la justice vaudoise avait eu la main trop lourde. Plusieurs photos relèvent de l’exhibitionnisme, et non d’actes d’ordre sexuel. Le Tribunal cantonal doit donc revoir les sanctions à la baisse. Sans compter que les infractions sont parfois prescrites.

«Des parents aimants»

Pour l’avocate de la mère, les parents n’ont effectué «aucune manipulation» sur leur propre corps lors de ces photos. Ce qui empêche d’y voir un acte d’ordre sexuel avec des enfants. Certains clichés n’ont même rien à voir avec de l’exhibitionnisme, découlant simplement du mode de vie adopté par les parents.

Quant au défenseur du père, il souligne qu’il s’agit de «parents aimants», qui «n’ont jamais voulu atteindre au développement de leur enfants» et qui ont effectué «un changement drastique de leur comportement au sein du couple».

Photos érotiques et pas anatomiques

Sans compter, militent les avocats, que la fillette va bien. Ses notes à l’école sont bonnes et elle tenait elle-même à venir défendre ses parents au tribunal. Les juges l’ont refusé en début de séance, estimant qu’une audience pénale n’est pas faite pour une enfant de 14 ans.

«Aujourd’hui, elle se réjouit que l’affaire se termine. Elle a vécu quasi la moitié de sa vie avec cette procédure», explique son curateur devant les juges. En conséquence de quoi, les parents demandent à voir leurs peines diminuées.

Pour la procureure, les faits n’en restent pas moins graves. Et de rappeler que l’exhibitionnisme équivaut au «fait d’étaler ses organes génitaux pour des motifs sexuels». «Le but était d’avoir des photos suggestives érotiques, mais pas des photos de nature anatomique.» Elle requiert une peine privative de liberté de huit mois, avec sursis, et 60 jours-amendes à 30 francs. Le verdict sera communiqué prochainement. (24 heures)

Créé: 22.08.2018, 14h16

Articles en relation

Une nounou admet de nombreux abus sexuels sur un bambin

Tribunal criminel Une jeune femme est jugée à Lausanne pour des actes abjects sur des enfants pendant plusieurs années. Le procureur requiert 10 ans de prison Plus...

Seize ans de prison contre un «grand danger pour les siens»

Tribunal criminel Lourde peine requise contre le père de huit enfants jugé pour inceste et viols en famille. La défense plaide le bénéfice du doute. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...