Passer au contenu principal

Les parents veulent des horaires de crèche élargis

Pro Familia et l’Association des parents d’élèves (APE) demandent aux députés de choisir l’option élargie pour les heures d’ouverture des garderies.

Selon Stéphanie Apothéloz, présidente de Pro Familia Vaud, l'accueil des enfants le mercredi après-midi fait partie «des besoins prioritaires des familles».
Selon Stéphanie Apothéloz, présidente de Pro Familia Vaud, l'accueil des enfants le mercredi après-midi fait partie «des besoins prioritaires des familles».
Vanessa Cardoso

Les enfants entre 8 et 10 ans ne sont pas assez grands pour se retrouver seuls le mercredi après-midi. Un certain nombre de parents ont donc besoin de pouvoir les confier à des crèches à cette heure-là. Il faut dès lors obliger les communes à proposer une telle offre d’accueil. C’est l’avis de l’Association vaudoise des parents d’élèves (APE) et de l’organisation Pro Familia Vaud, avis qu’elles ont tenu à réaffirmer vendredi.

Le message s’adresse aux députés de droite du Grand Conseil. Celui-ci finit ce mardi ses débats autour de l’horaire des garderies, et la droite refuse d’obliger les communes à ouvrir des structures pour les enfants de plus de 8 ans le mercredi après-midi. La gauche et le centre militent pour une obligation jusqu’à 10 ans.

«Du long travail que nous avons réalisé auprès des parents, l’accueil du mercredi après-midi ressort comme un des besoins prioritaires des familles», explique Stéphanie Apothéloz, présidente de Pro Familia Vaud et ancienne députée socialiste. «Quand la population a voté pour l’école à journée continue en 2009, dans l’esprit de tous, cela englobait aussi le mercredi après-midi.»

Les deux organisations ont publié un condensé des retours de leurs sections locales. Pour Stéphanie Apothéloz, l’argumentaire de la droite ne tient pas, lorsque ses élus affirment que certaines structures ont dû fermer par manque de demandes. «Si vous ouvrez une structure en début d’année scolaire, les parents ne vont pas annuler d’un coup toutes les dispositions prises jusqu’alors. Il est évident que cette structure ne va pas directement fonctionner à plein.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.