Le PS et le PLR sont les plus riches des partis vaudois

FinancesLa publication des comptes de l’UDC révèle qu’elle est le moins argenté des grands partis vaudois, loin derrière le Parti socialiste.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Et les grands vainqueurs sont… les socialistes. Au classement des partis vaudois les plus riches, les socialistes gagnent haut la main. Ils sont loin devant l’UDC, le parti que beaucoup soupçonnent d’être assis sur un tas d’or. Ayant publié ses comptes en avril – une première depuis plusieurs années –, l’UDC est au contraire en difficultés financières, avec des recettes de 335'000 francs l’an dernier. Le Parti socialiste, lui, a engrangé 867'000 francs, tandis que les libéraux-radicaux (PLR) ont récolté 806'000 francs (voir infographie). Médaille de bronze: les Verts avec 361'000 francs. Avec une gestion approximative durant plusieurs années, un emprunt de 150'000 francs pour les élections fédérales de 2011 et seulement 45% de ses 3000 membres qui cotisent, l’UDC vaudoise a fait des erreurs, reconnaît sa présidente, la députée Fabienne Despot. «Nous avons toujours été modestes, explique-t-elle. Les employés de notre secrétariat gagnent peu et moi-même je ne touche aucune vacation.»

Soutien de l’UDC Suisse
Avec des mots plus ou moins durs, les autres partis appellent à manier avec prudence les chiffres de l’UDC. Certes, la section vaudoise enregistre des revenus et des dépenses bien moindres que les socialistes et les libéraux-radicaux. Mais c’est parce que l’UDC Suisse subviendrait aux besoins pour les campagnes électorales, selon ses adversaires.

«La comparaison des chiffres donne le sentiment que l’UDC va moins bien que nous. Mais elle tait les autres soutiens financiers de Berne et de Zurich, commente Stéphane Montangero, député et président du Parti socialiste vaudois. Quand l’UDC fait chaque année plusieurs tous-ménages et des campagnes de presse ou d’affichage, ces actions sont payées par le parti national.» Selon lui, l’envoi d’un tous-ménages dans le canton de Vaud avoisine les 80 000 francs, un montant absent des comptes de l’UDC.

1 million au PS
Avec 2000 membres et des cotisations allant de 55 à 1200 francs selon le revenu, les actifs du PS dépassent le million de francs, dont 686'000 francs de liquidités et 322'000 francs d’actifs immobilisés. «Nous avons effectivement des liquidités élevées actuellement, explique Stéphane Montangero. La raison est notre bonne gestion. Nous épargnons continuellement pour financer entièrement nos campagnes électorales.»

Les Verts et le PLR partagent l’avis des socialistes. «Ce qui coûte cher dans un parti, au-delà du secrétariat, ce sont les campagnes, abonde Philippe Miauton, le secrétaire général du PLR vaudois. Chez nous, le parti suisse fait office de pivot pour seulement certains points, comme typiquement l’affichage dans les gares. Les comptes publiés par l’UDC ne permettent pas de juger du soutien total du parti suisse.»

Pour financer ses activités, le PLR, qui compte trois conseillers d’Etat, 46 députés et quatre con­seil­lers nationaux, a perçu l’an dernier 426'000 francs de ses 18'000 membres et de ses élus. S’y ajoutent entre autres 180'000 francs de dons et de manifestations de soutien, ainsi que 140'000 francs via les abonnements et la publicité au magazine du parti, Tribune.

Elus Verts importants
Le financement cantonal des campagnes est également la règle chez les Verts vaudois. «Les chiffres révélés par l’UDC ne me surprennent qu’à moitié», explique Alber­to Mocchi, le trésorier du parti cantonal. Pour lui, le soutien logistique de l’UDC Suisse ne fait aucun doute. «Par contre, je suis étonné que moins de la moitié des membres vaudois paient leurs cotisations.»

Selon Alberto Mocchi, les 750 Verts vaudois paient leur dû. Cela représente à peine plus de 10% des rentrées du parti. La majeure partie du budget vient des montants versés par les élus, soit 242'000 francs en 2013, avec une conseillère d’Etat, dix-neuf députés, deux conseillers nationaux et un conseiller aux Etats.

Créé: 19.05.2015, 08h19

Ce que paient les élus à leur formation

Les partis perçoivent des sommes importantes de leurs élus. Avec entre autres trois conseillers d’Etat, 40 députés, six conseillers nationaux et une conseillère aux Etats et plusieurs juges, le Parti socialiste a reçu 389 000 francs de leur part en 2014. Les conseillers d’Etat versent 27 000 francs. Les députés se répartissent une facture de 140 000 francs selon les revenus de chacun d’entre eux. Chaque élu à Berne paie un forfait de 9200 francs. S’y ajoutent 1032 francs par commission dont ils sont membres. Les juges et les préfets sont invités à verser 5% de leurs revenus. Les élus communaux paient aussi selon leurs revenus.

Du côté des Verts, le montant reversé par les députés avoisine en moyenne 20% de ce qu’ils touchent du Grand Conseil. Un conseiller d’Etat paie de l’ordre de 24 000 francs. A l’UDC, les députés au Grand Conseil reversent 15% de leurs indemnités. Un conseiller d’Etat paie, quant à lui, 18 000 francs. L’UDC n’en a plus depuis le décès de Jean-Claude Mermoud en 2011. Le Parti libéral-radical n’indique pas le montant précis des contributions de ses élus.

Ce que paient les élus à leur formation

Articles en relation

L’UDC Vaud est confrontée à des problèmes financiers

Finances politiques Le parti a publié ses comptes jeudi soir. Il traîne les restes d’une gestion approximative et d’un emprunt de 150'000 francs pour les élections fédérales de 2011. Plus...

Les libéraux-radicaux divisés sur une alliance avec l'UDC

Elections fédérales Le Congrès a décidé hier soir de tout faire pour unir les partis de centre droit. Candidat au Conseil des Etats, le Lausannois Olivier Français mènera la liste au National. L'ancien judoka Sergei Aschwanden la musclera. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.