Pascal Broulis: «J'ai peur de rien, je n'ai rien à cacher»

PolitiqueLe conseiller d'Etat devra faire la transparence sur ses déclarations d'impôt. Les résultats seront rendus publics. Le Grand Conseil a accepté mardi une détermination en ce sens.

Vidéo: Pascal Wassmer

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Par 105 oui, 22 non et 15 abstentions, le Parlement a adopté en fin de matinée une détermination déposée par Ensemble à Gauche mais amendée par le PLR. Le grand argentier vaudois se voit contraint à faire la lumière sur sa situation fiscale «ces dernières années».

Les déclarations d'impôt de Pascal Broulis seront examinées par l'Inspectorat fiscal, qui dépend de son département. Elles seront ensuite soumises à la validation d'une expertise indépendante et externe. Le texte original de la détermination précisait une durée (5 ans) et demandait une validation par un collège d'experts.

Prenant brièvement la parole en fin de débat, Pascal Broulis a déclaré: «J'ai peur de rien, je n'ai rien à cacher». Ces questions fiscales débattues mardi sont «complexes», la domiciliation fiscale «c'est ultra complexe». Le ministre a assuré qu'il n'avait «aucun souci avec un regard extérieur» sur ses affaires. (24 heures)

Créé: 06.03.2018, 12h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.