«Nous passons pour les sauveurs du Comptoir, c’est motivant»

Beaulieu LausanneÀ un mois du coup d’envoi du Comptoir Helvétique 001, son directeur David Chassot fait le point

David Chassot (à g.) est le directeur opérationnel du Comptoir Helvétique 001, foire succédant au Comptoir Suisse qu'il lance avec son frère Richard (à dr.)

David Chassot (à g.) est le directeur opérationnel du Comptoir Helvétique 001, foire succédant au Comptoir Suisse qu'il lance avec son frère Richard (à dr.) Image: Keystone - Laurent Gilliéron - archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pas de vacances d’été, cette année, pour l’équipe de Chassot Concept SA, qui s’est mis en tête de prendre la succession de feu le Comptoir Suisse. À un mois du lancement de la première édition du Comptoir Helvétique – baptisé «001» en clin d’œil à la 100e édition du Comptoir Suisse qui aurait dû avoir lieu cette année –, le directeur opérationnel, David Chassot, fait le point sur les préparatifs et lève un coin de voile supplémentaire sur la foire.

En juin, vous annonciez reprendre le Comptoir. Où en êtes-vous aujourd’hui?

Nous essayons de faire en quatre mois ce qui se fait d’habitude en huit! (Rire.) Jusqu’à maintenant, nous avons essentiellement travaillé sur la recherche d’exposants, mais désormais nous allons nous concentrer sur l’organisation proprement dite.

Et alors? Quel est le nombre d’exposants à ce jour?

Une centaine, mais des discussions sont en cours et on a bon espoir d’atteindre les 120. La situation est particulière: beaucoup de sociétés n’ont pas de budget à disposition, puisque la manifestation avait été annoncée comme morte. La bonne nouvelle, pour nous, est que, visiblement, cela crée des frustrations. Plusieurs exposants nous ont dit qu’ils ne pouvaient pas venir cette année, mais qu’ils souhaitent être présents l’an prochain à Fribourg.

Des exposants emblématiques ont-ils aussi confirmé leur présence?

Oui. Le concours Jean-Louis sera présent (voir encadré), tout comme la Cave vaudoise de Jacky Baudat. Mais les visiteurs retrouveront aussi les caves fribourgeoises, valaisannes et même un grotto tessinois.

Et qu’en est-il des invités d’honneur?

Nous avons annoncé qu’il y en aura cinq: un pays, un canton, un métier, un sport et un grand événement. Nous avons récemment communiqué que le pays sera le Portugal, et je vous informe en primeur que le métier sera celui d’agriculteur. Nous avons de très bons contacts avec les gens du secteur, qui estiment comme nous que nous sommes dans une période très favorable pour fournir des explications au grand public. De manière générale, quelles sont les réactions lorsque vous contactez les gens? Certains peinent à croire qu’il va quand même y avoir quelque chose à Beaulieu en septembre. (Rire.) Non, plus sérieusement, nous recevons beaucoup de remerciements et d’encouragements. Nous passons pour des sauveurs, et c’est très motivant.

Vous avez récemment lancé un appel aux bénévoles sur Facebook. N’est-ce pas un peu risqué, après tout le bénévolat sollicité par les grandes fêtes de cet été?

Non, nous n’avons besoin que d’une cinquantaine de personnes. Leur présence est une tradition dans nos manifestations. Elle contribue à donner un côté convivial. En échange, nous faisons en sorte de vraiment les chouchouter.

Tout cela ressemble quand même fort à l’ancien Comptoir. Ne comptez-vous vraiment rien changer?

On ne peut pas révolutionner une telle institution! En revanche, nous travaillons beaucoup sur l’ambiance qui devra y régner. Pour nous, ce sera une édition d’observation et, si on continue, nous introduirons progressivement de petits changements. Mais il y aura des nouveautés dès cette année. Nous avons par exemple eu l’idée de lancer les silent conferences, sur le principe des silent discos. Le but est que, grâce à des casques audio, les gens puissent suivre des conférences sans que tout le monde entende parler le conférencier dans ces halles nord qui résonnent tellement.

Vous êtes donc confiants?

En tout cas, nous sommes motivés. Nous allons vers une manifestation plus compacte mais enthousiasmante. Car il faut absolument que les Romands retombent amoureux de leur Comptoir.

Comptoir Helvétique 001. Du 13 au 22 septembre 2019 à Beaulieu Lausanne. Infos sur www.comptoirhelvetique.ch

Créé: 18.08.2019, 16h49

Un Jean-Louis sans chapeau

Sans le Jean-Louis, le Comptoir ne serait pas vraiment le Comptoir. Mais que les fidèles
de ce concours journalier de dégustation de chasselas vaudois se rassurent: leur rendez-vous sera bien présent au Comptoir Helvétique. Quelques petits changements sont toutefois à prévoir. D’abord, l’organisation est reprise par la société GWS - Aux Services du Vin SA, qui met déjà sur pied le Mondial du chasselas et le Concours du vin suisse bio. «Nous nous y sommes intéressés dès que nous avons appris qu’il risquait de disparaître en raison de l’arrêt
du Comptoir Suisse, explique Christophe Pache. Nous nous sommes dit qu’il pouvait représenter une bonne occasion d’élargir notre champ d’activité.» Contrairement à ce qu’il espérait, le chef de projet de cette société lausannoise ne pourra toutefois pas compter sur le matériel qui constituait le stand. En revanche,
il a repris les dames de l’équipe qui souhaitaient continuer. «Nous tenions à les garder, puisqu’elles connaissent parfaitement le fonctionnement du concours.» Il n’y aura cependant pas de remise de Chapeau noir au Comptoir Helvétique. Avant que le «projet Chassot» ne se concrétise, l’Association du verre d’or avait en effet déjà trouvé une solution de repli à l’Expo de Coss.
Ce concours des millésimes
et des appellations, réservé
aux dégustateurs confirmés,
se déroulera donc les 12 et 13 octobre dans le restaurant de la foire des bords de la Venoge. La remise du Chapeau noir 2019 et de ses petits frères aura lieu le mercredi 16 octobre.

Articles en relation

Le Comptoir helvétique vise 120 000 visiteurs

Les frères Chassot misent sur la Suisse, la convivialité et les produits du terroir pour faire renaître sous une forme plus condensée la foire qui aurait dû fêter ses 100 ans cette année. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...