Passer au contenu principal

Le pasteur Daniel Nagy perd son procès contre l'Eglise vaudoise

L'ancien pasteur de Gryon est débouté par les prud'hommes, qui jugent que son licenciement survenu en 2014 n'était pas abusif. Il hésite à faire recours

Daniel Nagy, licencié en 2014 par l'Eglise évangélique réformée vaudoise, n'a pas obtenu gain de cause en justice.
Daniel Nagy, licencié en 2014 par l'Eglise évangélique réformée vaudoise, n'a pas obtenu gain de cause en justice.

Le Tribunal des prud'hommes de l'arrondissement de Lausanne n'a rien à redire au licenciement du pasteur Daniel Nagy. L'Eglise évangélique réformée vaudoise (EERV) avait remercié le pasteur de Gryon en 2014. Une décision que l'intéressé estimait abusive.

La décision des Prud'hommes a été signifiée par courrier aux parties intéressées.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.