Passer au contenu principal

Le pasteur SM pose un dilemme éthique à l’Eglise

Reconnu coupable d’actes sexuels avec un enfant par négligence, l’ex-aumônier de jeunesse ne fera pas appel. Le Conseil synodal s’interroge sur les suites.

Le jour du verdict, le 23 octobre 2019, le prévenu (à dr.) et son avocate, Me Noémie Reber Dubois, à leur arrivée au tribunal de Boudry (NE).
Le jour du verdict, le 23 octobre 2019, le prévenu (à dr.) et son avocate, Me Noémie Reber Dubois, à leur arrivée au tribunal de Boudry (NE).
Christian Brun

Après la condamnation d’un pasteur dans une affaire de mœurs, l’Église évangélique réformée du Canton de Vaud (EERV) est plongée dans une réflexion pour le moins délicate. Au printemps 2016, celui qui était alors employé par l’EERV a eu des relations sexuelles sadomasochistes avec un jeune abordé sur un site de rencontres. Âgé de 15 ans à l’époque, celui-ci avait prétendu en avoir 20. C’est sa mère qui avait porté plainte.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.