Patrick Aebischer quittera la présidence de l’EPFL fin 2016

DépartLe charismatique président de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), Patrick Aebischer, veut quitter la présidence de l'institution le 31 décembre 2016. Il y était entré en 1999.

Le Conseil fédéral a reconduit Patrick Aebischer dans ses fonctions pour un mandat d'une durée limitée jusqu'au 31 décembre 2016.

Le Conseil fédéral a reconduit Patrick Aebischer dans ses fonctions pour un mandat d'une durée limitée jusqu'au 31 décembre 2016. Image: Philippe Maeder - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La question était dans l'air. Le mandat de Patrick Aebischer, dynamique et emblématique président de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) devait prendre fin en février 2016.

Sur proposition unanime du conseil des EPF, le Conseil fédéral a prolongé mercredi le mandat du Fribourgeois jusqu'à fin décembre 2016. «Après quinze années passées à la tête de l’EPFL, Patrick Aebischer considère que le moment est venu de passer le relais afin que l’Ecole puisse poursuivre son essor», a indiqué le conseil des écoles polytechniques suisses dans un communiqué.

A la recherche d'un successeur

La succession à la présidence de l'EPFL pourra être organisée dans les meilleurs délais, assure le gouvernement. Ce dernier nommera en temps utile la personne qui lui succédera, sur proposition du conseil des EPF. Celui-ci entamera ses travaux préparatoires» lors d'une séance début mars. Selon la procédure, l'institution doit d'abord établir un profil détaillé du futur directeur, avant la mise au concours. C'est également le même conseil qui sélectionnera les candidatures.

On espère permettre au nouveau président –ou nouvelle présidente, précise le conseil des EPF– d'entrer en fonction le 1er janvier 2017.

Figure incontournable

Patrick Aebischer, né en 1954, a été nommé président de l'EPFL par le Conseil fédéral le 14 mai 1999 et reconduit trois fois dans ses fonctions depuis lors. A ce poste, il a contribué avec succès à la transformation et au développement de l'EPFL, se réjouit le Conseil fédéral.

Selon le Conseil des écoles polytechniques, Patrick Aebischer est parvenu à faire de ce qui était une école d'ingénieurs classique un «leader dans les domaines de la technique et des sciences naturelles et figure désormais dans le peloton de tête des classements internationaux». A son tableau figure, outre une augmentation par 15 du nombre d'étudiants, l'extension importante du campus, de ces bâtiments (le rolex learning center) et de ses activités.

Le professeur aura en outre œuvré dans le domaine de l'enseignement numérique et publique, avec des cours mis en ligne, ainsi que dans un fort rapprochement de la recherche et des milieux économiques et technologiques: Alinghi et Solar Impulse par exemple. Des starts-up développées directement sur le site en ont fait un pôle d'innovation de niveau national.

Fin orateur, cet ancien professeur du CHUV est également devenu une figure médiatique récurrente dans la presse nationale.

Patrick Aebischer a pris récemment la présidence du Novartis Venture Funds (NVF), le plus grand fonds de capital-risque dans le domaine des sciences de la vie (24 heures)

Créé: 18.02.2015, 13h47

Articles en relation

Les trois commandements du Human Brain Project

Recherche Bruxelles publie une évaluation partielle du programme de recherche sur le cerveau dirigé depuis l’EPFL. Des changements sont demandés. Plus...

Les liens entre Patrick Aebischer et le secteur privé font à nouveau débat

Hautes écoles La récente nomination du président de l’EPFL à la tête du comité scientifique du Novartis Venture Funds a ravivé la polémique. Plus...

Une start-up de l’EPFL rêve d’une mobilité totalement robotisée

Transport Récompensée par trois prix lors du dernier Lift15, BestMile va gérer le nouveau projet pilote de mobilité autonome de l’EPFL. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...