Patrick Aebischer à la tête du Novartis Venture Funds

Capital-risqueLe président de l'EPFL vient d'être nommé à la présidence du plus grand fonds de capital-risque suisse.

Patrick Aebischer

Patrick Aebischer Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Patrick Aebischer, actuel président de l'Ecole polytechnique de Lausanne (EPFL), devient le président du conseil de surveillance du Novartis Venture Funds, révèle Bilan.ch. Il succède au Genevois Francis Waldvogel.

Le chercheur en neurosciences va ainsi prendre la tête du plus grand fonds de capital-risque suisse dans les sciences de la vie. La structure pèse plus de 800 millions de francs. C'est un nouveau défi pour Patrick Aebischer qui est un fin connaisseur des mécanismes de financement étant lui même fondateur de plusieurs entreprises de biotechnologies, note Bilan.

L'entreprise a été créée en 1996 après la fusion de Ciba et de Sandoz. (Anne-Elisabeth Celton / nxp)

Créé: 02.12.2014, 11h43

Articles en relation

Le président de l'EPFL défend Human Brain Project

Controverse Pour le président de l'Ecole Polytechnique de Lausanne Patrick Aebischer, les premiers sceptiques envers le Human Brain Project «font maintenant boule de neige». Plus...

L'EPFL s'allie en toute connaissance de cause à l'économie

Formation Le président de l'EPFL, Patrick Aebischer, rêve d'une «Health Valley» au bord du Léman sur le modèle de la «Silicon Valley», qui a été irriguée par les étudiants sortant de Stanford et de Berkeley. Plus...

Aebischer: «l'aspect politique doit être vite résolu»

Votation sur l'immigration Le président de l'EPFL se retrouve au cœur de la tourmente après le vote du 9 février sur l'immigration. Il attend du courage et de l'imagination de la part des politiciens. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.