Paul Bulcke entendu dans le procès contre Nestlé

Canton de VaudPlusieurs dirigeants de la multinationale sont arrivés mercredi au Tribunal d'arrondissement de Lausanne.

Une plainte pour harcèlement avait été déposée par une ancienne cadre de la sécurité chez Nestlé. Ici le patron de l'entreprise suisse, Paul Bulcke.

Une plainte pour harcèlement avait été déposée par une ancienne cadre de la sécurité chez Nestlé. Ici le patron de l'entreprise suisse, Paul Bulcke. Image: Jean-Christophe Bott/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Différents cadres de Nestlé au Tribunal d'arrondissement de Lausanne doivent être entendus dans le cadre d'une plainte pour harcèlement déposée par une ancienne responsable de la sécurité alimentaire de la multinationale.

Le CEO de Nestlé Paul Bulcke, qui est déjà présent au tribunal, sera entendu par la Chambre patrimoniale cantonale. Jean-Marc Duvoisin, ex-chef du personnel et actuel patron de Nespresso, José Lopez, ancien directeur opérationnel, et Francisco Castañer, qui occupait jusqu'à fin 2009 des responsabilités administratives au sein de la multinationale, sont également appelés à témoigner.

Yasmine Motarjemi, une ex-responsable de la sécurité alimentaire, accuse la multinationale de harcèlement moral et psychologique. Elle reproche à son supérieur hiérarchique, arrivé en 2006, de n'avoir eu de cesse de la discréditer et marginaliser sur son lieu de travail.

Poursuites des audiences en 2016

Licenciée en 2010, «détruite mentalement et moralement», la plaignante n'a pas retrouvé de travail. Au-delà du mobbing, elle reproche à Nestlé son «laxisme» et son «double langage» en matière de sécurité alimentaire.

Yasmine Motarjemi réclame un franc symbolique, plus le paiement de 2,1 millions de francs pour ses frais et la perte de gain subie. Elle a été longuement entendue par la Cour le 1er décembre dernier.

Ces audiences sont consacrées à l'administration des preuves. Elles ne prévoient pas de débat entre les parties. Elles se poursuivront en 2016, la prochaine en principe le 2 février. Des plaidoiries finales sont prévues en fin de procédure, à moins que les parties ne transigent dans l'intervalle. (ats/nxp)

Créé: 16.12.2015, 14h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.