Passer au contenu principal

VaudLe PDC a 14'000 fr. pour sa campagne

Le candidat PDC au Conseil d'État vaudois, Axel Marion, critique le budget du Parti socialiste, mardi.

Axel Marion tacle le Parti socialiste pour le budget qu'il engage pour sa candidate Rebecca Ruiz.
Axel Marion tacle le Parti socialiste pour le budget qu'il engage pour sa candidate Rebecca Ruiz.
Keystone

Axel Marion, candidat PDC à l'élection complémentaire au Conseil d'État vaudois, dispose pour l'heure de 14'050 francs pour sa campagne. Très loin du budget du Parti socialiste qu'il tacle au passage.

«Le PDC a le plus petit budget de tous les grands partis en lice, près de vingt fois inférieur à celui du Parti socialiste», lance d'emblée le parti centriste dans un communiqué publié mardi. Son enveloppe est en effet bien loin de celle de la candidate socialiste Rebecca Ruiz (240'000 francs) et dans une moindre mesure de l'UDC Pascal Dessauges (80'000 francs).

Axel Marion ne se prive d'ailleurs pas d'égratigner le parti à la rose. «Il paraît excessif de consacrer près d'un quart de million de francs pour une campagne électorale alors que cet argent pourrait être investi dans le domaine social ou de l'environnement», lâche-t-il.

Pas à vendre

Reste que pour celui qui est aussi député, «les cœurs et les têtes des électeurs ne peuvent être achetés par de grandes campagnes de communication; ce sont les bonnes idées, les compétences, la vision du monde et la capacité au compromis qui intéressent nos concitoyens».

Soucieux de faire la transparence sur la provenance de ses fonds de soutien, il indique que 5000 francs sont mis à disposition par la caisse du parti cantonal, via les cotisations des membres. L'ancien président du PDC, Vaud Thierry de Preux, fournit à titre individuel le même montant et 4050 francs proviennent d'un financement participatif réalisé sur la Toile.

Axel Marion se dit aussi en faveur de la loi sur la transparence des partis. Campagne électorale oblige, celui qui revendique sa position centriste en profite pour rappeler que la droite n'y est pas favorable.

Transparent

L'enveloppe totale du candidat PDC est susceptible d'augmenter ces prochaines semaines suite à des dons individuels ou le financement participatif (crowdfunding). Le parti communiquera à ce sujet à la fin du mois de février, mais tout un chacun peut en tout temps interroger le PDC à ce sujet, précise-t-il.

Concrètement, les montants récoltés doivent servir à réaliser des papillons, des affiches, de la publicité digitale, à réserver des salles, des stands et financer des déplacements. Si les moyens le permettent, quelques affichages commerciaux et un tous-ménages ciblé sont envisagés.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.