Passer au contenu principal

Père abuseur et mormon, les questions qui dérangent

La communauté a pris ses distances avec l’affaire. Selon certains, la religion aurait joué un rôle dans le climat familial délétère.

De gauche à droite, Pascal Parizot, Comédien, mormon, Corsier-sur-Vevey, Jean-François Mayer, Historien des religions et Christophe Bornand Chef du SPJ.
De gauche à droite, Pascal Parizot, Comédien, mormon, Corsier-sur-Vevey, Jean-François Mayer, Historien des religions et Christophe Bornand Chef du SPJ.

La religion a-t-elle joué un rôle dans l’affaire sordide du père de huit enfants violeur et incestueux, condamné à 18 ans de prison le 29 mars dernier à Yverdon-les-Bains? Et si oui, lequel? L’homme qui a abusé de plusieurs de ses enfants pendant onze ans ainsi que son épouse étaient membres de l’Église mormone. L’épouse multipliait les références à l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours (le nom officiel de l’Église mormone) sur son profil Facebook et entretenait des contacts en ligne avec plusieurs membres de l’Église.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.