Passer au contenu principal

Père incestueux: le SPJ est le premier à se poser des questions

Le père de huit enfants jugé pour douze ans d’abus sexuels sur sa progéniture était, avec son épouse, un sujet hors norme.

Sans la dénonciation en 2015 d’une des filles abusées, l’affaire du père incestueux qui horrifie depuis mardi le Tribunal criminel de la Broye et du Nord vaudois n’aurait peut-être jamais été portée devant la justice pénale.

Comment l’enfer sexuel vécu par plusieurs des huit enfants – trois filles et cinq garçons – de cette famille vaudoise de mormons a-t-il pu passer sous les radars du Service de protection de la jeunesse (SPJ), institution dont la mission est d’assurer la protection des mineurs?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.