Passer au contenu principal

Personnel «débordé» à l'Office vaudois des bourses

Des gestionnaires de dossiers dénoncent leurs conditions de travail

Le syndicat SUD Étudiant-e-s et Précaires soutient les gestionnaires de dossiers de l'Office cantonal des bourses d'études, qui se disent débordés et épuisés.
Le syndicat SUD Étudiant-e-s et Précaires soutient les gestionnaires de dossiers de l'Office cantonal des bourses d'études, qui se disent débordés et épuisés.
DR

Depuis 2016, année noire marquée par des retards faramineux dans l'obtention de bourses, le syndicat SUD Étudiant-e-s et Précaires tire régulièrement la sonnette d’alarme pour dénoncer les lenteurs de l'Office cantonal des bourses d'études (OCBE). «Il tourne mieux mais il y a encore un millier de dossiers en attente d’une décision (ndlr: contre 3000 à cette époque en 2018 et 2017), indique Vigen Kühni, membre du syndicat. C’est trop. L’objectif, c’est zéro. Les boursiers ont besoin de cet argent pour vivre.»

----------

Lire aussi: «J'ai mené une bataille pendant deux ans pour cette bourse d'études»

----------

Il établit un lien direct avec les conditions de travail à l'OCBE, dénoncées par un collectif d'employés. «La moitié des gestionnaires de dossiers ont un contrat à durée déterminée (CDD). C’est un scandale! Les fixes prennent du temps pour former les nouveaux, lesquels s’en vont potentiellement à la fin de leur contrat. On ne peut pas faire du bon travail dans ces conditions. Les gestionnaires devraient traiter un maximum de 800 dossiers pour assurer un travail efficace et une prestation rapide. Aujourd'hui, ils en ont plus de 1000.»

SUD et le Syndicat général de la fonction public évoquent des gestionnaires «épuisé et débordé». Ils demandent des renforts, la régularisation des CDD en CDI et une revalorisation salariale. Des négociations avec Pierre-Yves Maillard sont ouvertes.

----------

La réponse de Pierre-Yves Maillard: «Cette personne aurait de toute façon eu droit à une aide»

----------

L'OCBE est sous pression; le nombre de demandes augmente tous les ans. Près de 11'000 sollicitations ont été enregistrées pour l'année 2017-2018, avec un taux d'octroi de 60% et un budget de 67 millions.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.