Passer au contenu principal

Le pétrole peut-il financer les retraites vaudoises?

La gauche et le centre veulent que la Caisse de pensions de l’Etat évite de placer ses fonds dans les énergies fossiles.

Auteur du postulat accepté par le Grand Conseil, le député Jean-Michel Dolivo (SolidaritéS) espère que la Caisse de pension de l'Etat de Vaud participera à la lutte contre le réchauffement climatique.
Auteur du postulat accepté par le Grand Conseil, le député Jean-Michel Dolivo (SolidaritéS) espère que la Caisse de pension de l'Etat de Vaud participera à la lutte contre le réchauffement climatique.
ARC/Jean-Bernard Sieber

En 2015, c’étaient 17'000 anciens fonctionnaires qui étaient pensionnés de la Caisse de pensions de l’Etat de Vaud (CPEV), sur un total de 52'000 assurés. Mais où faut-il placer les 11 milliards de francs de la Caisse pour financer les rentes? En tout cas pas en investissant dans les énergies fossiles, comme le pétrole, le gaz ou le charbon, afin de lutter contre le réchauffement climatique. C’est l’avis que beaucoup de députés ont exprimé mardi au Grand Conseil. Le parlement a en effet accepté un postulat en ce sens de Jean-Michel Dolivo (SolidaritéS), par 64 oui contre 56 non et 1 abstention.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.