Philippe Chevrier: «C’était un très grand pro»

GastronomieLes réactions après le décès brutal du chef étoilé Benoît Violier abondent. Tour d'horizon.

Le chef genevois Philippe Chevrier.

Le chef genevois Philippe Chevrier. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le décès brutal de Benoît Violier a provoqué d’innombrables réactions dans les cuisines du canton et de France voisine. Petit tour d’horizon.

Philippe Chevrier (Domaine de Châteauvieux, 2 étoiles Michelin): «C’était un très grand pro!»
Philippe Chevrier se souvient avec émotion des repas pris dans la cuisine de Crissier: «C’étaient des fabuleuses fêtes. Benoît était un très grand pro, d’une rigueur implacable. Chaleureux, fédérateur, un vrai leader. Atteindre ce niveau à son âge est exceptionnel. Mais la pression est énorme, car une certaine clientèle ne vient dans le restaurant que pour traquer les erreurs. C’est très difficile à supporter. Qui oserait dire à un peintre qu’il devrait ajouter un peu de bleu dans son tableau?»

Claude Legras (Auberge de Floris à Anières, 2 étoiles Michelin: «Je perds un ami»
«Je perds un ami… Nous partagions les mêmes valeurs, l’amour de la nature, lui la chasse, moi la pêche à la mouche. Nous nous rencontrions souvent dans les événements réunissant les Meilleurs Ouvriers de France (MOF). Nous partagions les mêmes convictions, la transmission de notre savoir, l’excellence des produits, la générosité, la sincérité… Je dois entrer en mars au sein de l’antenne suisse de l’Académie Culinaire de France dont Benoît était le président. Il me parrainait… Je suis vraiment très triste…»

Dominique Gauthier (Chat Botté, une étoile Michelin): «Nous devions manger à Crissier mercredi!»
Dominique Gauthier est sous le choc. «C’est incroyable… Avec ma femme Sandrine, nous n’avions jamais mangé chez lui. Alors je l’ai appelé jeudi passé au téléphone pour lui demander s’il n’aurait pas une table de libre pour ce mercredi. Il m’a semblé en pleine forme. Il m’a dit que le restaurant était complet, mais qu’il trouverait une solution pour nous. Et aujourd’hui, c’est le drame… Inimaginable!»

Gilles Dupont (Auberge du Lion d’or, Cologny, une étoile Michelin) : «Il était pourtant couvert d’honneurs»
Gilles Dupont l’avoue sans détour: «Nous ne nous connaissions pas vraiment. Nous nous sommes croisés une ou deux fois; je me souviens d’un homme charmant, affable, assez réservé. Son geste est incompréhensible en regard de tous les honneurs dont il a été gratifié depuis quelques mois, à commencer par le titre de meilleur cuisinier du monde décerné par le ministère français des affaires étrangères.»

Marc Veyrat (La Maison des Bois à Manigod) : «C’est un métier terrible…»
Marc Veyrat nous appelle, terriblement ému, dimanche en soirée. «Tu es au courant? C’est terrible… Mais c’est un métier terrible, qui exige une résistance au-dessus de la moyenne, qui n’offre aucun espace de relaxation. Les étoiles nous mettent une telle pression, on a sans cesse peur de ne pas être au niveau de la réputation qu’on nous fait. Benoît a peut-être craqué pour cela. Comment savoir? Il va beaucoup manquer à la gastronomie française…»

René Meilleur (La Bouitte à St-Martin-de-Belleville, 3 étoiles Michelin) : « On n’est pas dans la tête des gens»
«Nous le connaissions bien, car Brigitte, sa femme, est originaire de Courchevel. Nous avons mangé plusieurs fois à Crissier et dégusté les meilleurs plats de gibier de notre vie. Pourquoi un tel geste? Tu sais, on n’est pas dans la tête des gens, on ne vit pas leurs émotions. Pourtant, il nous semblait avoir tellement les pieds sur terre. C’est une immense perte pour la cuisine…»

Créé: 01.02.2016, 14h39

Benoît Violier (Image: Yvain Genevay)

Articles en relation

«La gastronomie mondiale est en deuil!»

Carnet noir Interview La sélection française 2016 du fameux guide gastronomique Michelin s'est ouverte ce lundi matin par une minute de silence à la mémoire de Benoît Violier. Plus...

Une minute de silence pour le chef Benoît Violier

Palmarès du Michelin Endeuillé, le guide Michelin a annoncé les nouveaux étoilés de son édition 2016. Plus...

Les chefs rendent hommage à Benoît Violier

Carnet noir De Anne-Sophie Pic à Jean-François Piège, en passant par Marc Veyrat, ils disent leur tristesse sur les réseaux sociaux. Plus...

Vive émotion après le décès de Benoît Violier

Gastronomie La disparition du chef étoilé de l'Hôtel de Ville de Crissier a peiné ses collègues et bien au-delà. Les hommages affluent. Plus...

«Je vous dis, c’est le malheur»

Benoît Violier Le chef de Crissier, 44 ans, héritier de Girardet et de Rochat, s’est suicidé dimanche. Le choc est aussi immense que l’incompréhension. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...