Philippe Nantermod porte plainte contre un Vert

JusticeLe libéral-radical valaisan s’est fait traiter de corrompu par un militant écologiste sur Twitter. «C’est de la diffamation.»

Le conseiller national valaisan s'estime diffamé.

Le conseiller national valaisan s'estime diffamé. Image: Jean-Paul Guinnard-A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’histoire remonte aux élections fédérales d’octobre. Alors que la campagne aborde sa dernière ligne droite, un échange houleux a lieu sur Twitter. Très actif sur les réseaux sociaux, Pascal Duvoisin, un militant Vert de Cossonay, répond au conseiller national valaisan Philippe Nantermod, lequel critiquait le site ecorating.ch (qui évalue les votes des parlementaires d’un point de vue environnemental): «De la part d’un corrompu qui touche de l’argent des caisses maladie...», écrit ce quadragénaire.

L’échange a depuis sombré dans les tréfonds oubliés de Twitter. Mais l’élu valaisan a décidé d’y donner une suite judiciaire, puisqu’il a déposé une plainte pénale pour diffamation quelques jours plus tard auprès du Ministère public de l’arrondissement de Morges, a appris «24heures». «Ce n’est pas une grosse affaire mais c’est pesant, commente-t-il. Être corrompu, c’est la pire accusation que l’on puisse porter contre un politicien et elle ne repose sur rien. J’ai écrit un message privé à ce monsieur, pour lui demander de retirer son tweet. Au lieu de le faire et de s’excuser, il en a encore rajouté une couche.»

Le lendemain, l’écologiste tweetait sur «la droite payée par les assurances maladie et les banques [...] comme @nantermod et ses petits copains». «J’ai montré ça à deux-trois collègues et j’ai décidé de déposer une plainte», explique le conseiller national, qui précise n’avoir agi de la sorte qu’une fois auparavant, contre un Lausannois ayant proféré à son encontre une injure à caractère scatologique.

Une enquête ouverte

Le procureur Jean-Marie Ruede confirme avoir ouvert une enquête. «Je dois encore entendre le prévenu avant de rendre une décision. Il n’y a pas eu de tentative de conciliation.» Pascal Duvoisin a été entendu par la police en novembre et indique avoir reçu une convocation du procureur pour début mars. Il s’attend à pouvoir s’expliquer avec le plaignant. «Si c’était à refaire, je formulerais les choses différemment. Mais j’assume, dit-il. J’étais énervé par les critiques incessantes de M. Nantermod sur l’écologie.»

Le militant rappelle la polémique du «cercle de réflexion» du Groupe Mutuel et de ses séances rémunérées jusqu’à 2'000 francs. Le Valaisan avait accepté l’invitation, comme d’autres conseillers nationaux, avant d’y renoncer face au tollé. «Des ONG comme Amnesty attaquent régulièrement la Suisse sur l’influence des lobbies. Beaucoup de gens m’ont exprimé leur soutien après ce tweet.»

Président des Verts vaudois, Alberto Mocchi a vaguement entendu parler de cette bisbille. «Ce membre des Verts ne s’exprimait pas au nom du parti. Je n’ai donc pas de commentaire à apporter, sinon qu'il est dommage qu'ils n'aient pas pu s'entendre autrement que par la voie judiciaire. Ce que je peux ajouter, c’est que nous avons pour règle de ne jamais attaquer nos adversaires politiques personnellement, ni même sur leur programme. Ce n’est pas dans notre ADN, nous préférons mettre en avant ce que l’on fait.»

Créé: 14.02.2020, 15h47

Articles en relation

De tous bords, les élus s’unissent pour lutter contre les insultes

Le Matin Dimanche La motion déposée par la socialiste Ada Marra a été cosignée par 34 parlementaires, de tous les horizons. Céline Amaudruz et Jacqueline de Quattro expliquent cette solidarité. Plus...

Faut-il plafonner les primes maladie à 10% des revenus?

Santé Alors que l'initiative du PS sur les primes maladie est déposée, Pierre-Yves Maillard (PS) et Philippe Nantermod (PLR) livrent leurs arguments. Plus...

Très attaché au libéralisme, Nantermod reste droit dans ses bottes

Portrait Longtemps vu comme le jeune premier, Philippe Nantermod (PLR), 34 ans, a une longue carrière derrière lui. Plus...

Quel service public? Le débat Marchand-Nantermod

Loi radio-TV Gilles Marchand, directeur de la RTS, et Philippe Nantermod, opposant à Billag, confrontent leurs visions. L’un plaide la cohésion nationale, l’autre la liberté de choix du consommateur Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.