La pièce «Lapidée» fait salle comble à Paris

ThéâtreLimité à trois représentations au lieu des trente prévues, le drame de Jean Chollet s’est joué sans accroc.

Pauline Klaus et Nathalie Pfeiffer, les deux comédiennes de

Pauline Klaus et Nathalie Pfeiffer, les deux comédiennes de "Lapidée" lors de la première parisienne. Image: f2gravelaine

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Le théâtre était bondé mercredi, soir de la première. L’attention du public, son écoute et l’ambiance à couper au couteau qui régnaient dans la salle avant le début de la pièce étaient impressionnantes. A la fin, nous avons eu droit à une standing ovation», s’enthousiasme Nathalie Pfeiffer, l’une des comédiennes de la pièce Lapidée. Ecrite et mise en scène par le directeur de l’Espace culturel des Terreaux, la pièce a été partiellement censurée à la suite des tragiques événements parisiens. Seules trois des trente représentations ont été maintenues.

Les deux premières (mercredi et jeudi) se sont déroulées devant un public composé principalement d’invités. Rares sont ceux qui ont préféré se terrer chez eux par peur des représailles islamistes contre le théâtre. La pièce se déroule en effet au Yémen et parle de la lapidation des femmes.

«Deux vigiles à l’entrée du théâtre ont fouillé les sacs et les policiers sont passés vérifier les sorties de secours», précise Nathalie Pfeiffer. La comédienne admet avoir reçu un message d’une invitée s’excusant de son absence. «Elle m’a expliqué qu’elle ne tenait pas à risquer sa vie pour assister à une pièce de théâtre. Mais nous avons eu la confirmation de dix-sept journalistes. Nous sommes contents.» Ceux qui n’ont pas eu l’occasion de se rendre à Paris pourront faire le déplacement à Avignon cet été.

Créé: 16.01.2015, 15h51

Articles en relation

Une pièce censurée après le drame de Charlie Hebdo

Théâtre Ecrite par un pasteur Lausannois, «Lapidée» ne sera joué à Paris que trois fois au lieu de trente. Explications. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.