Passer au contenu principal

Pierre-Yves Maillard est prié d'éteindre l'incendie

Face à la colère des médecins-chefs, le Grand Conseil somme le ministre de la Santé d’ouvrir des négociations avec les praticiens.

Pierre-Yves Maillard s’est longuement expliqué devant les députés sur son projet de réglementer le travail des médecins cadres dans les établissements hospitaliers
Pierre-Yves Maillard s’est longuement expliqué devant les députés sur son projet de réglementer le travail des médecins cadres dans les établissements hospitaliers
Jean-Bernard Sieber

Pierre-Yves Maillard persiste: il estime que son projet de règlement pour harmoniser les conditions de travail des médecins cadres dans les hôpitaux est salutaire. «La seule chose que vous pourriez me reprocher, c’est de ne pas l’avoir fait plus tôt!» a-t-il affirmé hier au Grand Conseil. Le chef de la Santé venait d’être interpellé par la députée Christine Chevalley (PLR). Celle-ci s’est montrée préoccupée par la grande colère des médecins-chefs, qui dénoncent depuis l’été un «délire bureaucratique» et une «ingérence abusive de l’Etat». Le feu couve dans les hôpitaux.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.