La place de passage pour Jenisch en douze questions

Le Mont-sur-LausanneUn projet de lieu d’accueil a été présenté à la population mardi. Il a soulevé plusieurs interrogations. Tour d’horizon.

Plus de 150 citoyens ont répondu mardi soir à l'invitation des autorités pour découvrir en exclusivité le projet cantonal de place de passage pour les gens du voyage indigènes Image: Keystone / JC Bott

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La conseillère d'État Béatrice Métraux s'est déplacée en compagnie d'une dizaine de responsables mardi soir au Mont-sur-Lausanne pour présenter en exclusivité à la population le projet cantonal de "Place de passage pour les gens du voyage indigènes" (voir le compte rendu ici). Retour sur les principales questions posées lors de cette présentation précédant la mise à l’enquête d'un plan partiel d'affectation cantonal, le 7 décembre prochain.

Qui sont «les gens du voyage indigènes» ? Il s’agit essentiellement de membres de la communauté Jenisch suisse, des citoyens payant leurs impôts et devant effectuer leur service militaire. Ils seraient environ 30’000 dans le pays, et seule une petite partie d’entre eux pratique encore le nomadisme, durant la belle saison.

Comment va fonctionner la place? Les utilisateurs devront s’annoncer au poste de police du Mont. Une personne se déplacera pour leur ouvrir le site. À leur départ, un état des lieux sera effectué. Le site sera utilisable de mars à octobre uniquement.

Quelles sont les garanties qu’il n’y ait pas de déprédations? Les Jenisch sont des citoyens suisses à part entière. En cas de déprédation, le ou les responsables seront identifiés et dénoncés comme n’importe quel autre compatriote.

Où est-ce que les enfants iront à l’école? Durant la belle saison, les enfants jenisch effectuent des devoirs transmis par les enseignants des classes qu’il fréquentent en hiver.

Qui va payer quoi? La construction des infrastructures, estimée à 660'000 francs, sera financée par le Canton et la Confédération. L’eau et l'électricité consommées seront facturées directement aux utilisateurs.

Pourquoi au Mont-sur-Lausanne et à cet endroit? Parce que le Canton y possède un terrain correspondant aux besoins, constructible mais sur lequel il n’est pas possible d’implanter des logements. De nombreux autres sites ont été étudiés.

Combien d’années la place va-t-elle être utilisée? Quelques-unes. Le projet de route de contournement du Mont, prévu à l’horizon 2040, entraînera la fin de l’utilisation de la place, dès sa mise à l’enquête.

Pourquoi le Conseil d’État s'investit-il dans ce projet? Parce que le Grand Conseil a soutenu en 2012 une pétition demandant la création d’une telle place.

Pourquoi ce projet peut-il avancer alors que d’autres sont bloqués par la problématique des surfaces de compensation? Parce que le terrain est situé en zone constructible et n’a donc pas besoin d'être compensé.

Pourquoi les Jenisch n’utilisent-ils pas simplement les campings? Parce que les gérants de camping ne les veulent pas. Comme ils ont une vie active et travaillent, ils occasionnent des mouvements de véhicules qui dérangent les autres campeurs, eux, en vacances.

La place pourra-t-elle être utilisée par d’autres citoyens suisses? En principe pas. Un auditeur a toutefois émis l’idée mardi soir que l’on profite de l’occasion et des infrastructures qui vont être construites pour créer à l’extérieur du site une place de vidange pour les campings-cars.

Y a-t-il un risque que la Confédération force le Canton a ouvrir cette place pour accueillir des gens du voyage étrangers? Non. Le Canton remplit déjà ses obligations en la matière en mettant à disposition de cette catégorie de voyageurs une place à Rennaz.

Créé: 28.11.2018, 11h40

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.