«Chalom» peut et doit reposer en paix

ChienJacqueline de Quattro a mis un terme à l’affaire autour de l’euthanasie de ce hovawart qui avait blessé plusieurs personnes. Elle a été applaudie par des députés de tous bords ce mardi matin.

Pour la ministre, aucune grâce n'est légalement possible pour un animal. Chalom avait agressé et blessé plusieurs personnes ces dernières années.

Pour la ministre, aucune grâce n'est légalement possible pour un animal. Chalom avait agressé et blessé plusieurs personnes ces dernières années. Image: ARC/Jean-Bernard Sieber

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est rare de voir un conseiller d’Etat se faire applaudir par les députés du Grand Conseil. Jacqueline de Quattro a eu droit à cet honneur mardi. Visiblement énervée – mais parfaitement calme – Jacqueline de Quattro a mis un terme mardi à l’affaire Chalom, du nom du chien qui avait agressé et blessé plusieurs personnes. L’euthanasie de ce hovawart de 8 ans avait été décidée en 2012, confirmée plusieurs fois par la justice et appliquée en mars dernier.

«Ce chien était notoirement dangereux», a rappelé la ministre face aux critiques du député Marc Oran (La Gauche), défenseur de la cause canine, qui avait déposé une interpellation sur ce sujet. «Chalom a été condamné par toutes les instances. La plaisanterie a assez duré. Basta! J’ai pris mes responsabilités.»

Tristesse chez les amis des animaux

Marc Oran parle, lui, d’atteinte à la séparation des pouvoirs, car le recours concernant la demande de grâce était toujours pendant au moment de l’euthanasie. «Tous les amis des chiens sont très tristes et atterrés, estime-t-il. Cette affaire a mis en évidence le non-respect des droits.»

L’une des pierres d’achoppement était de savoir si une grâce pouvait être accordée à Chalom. Pour Jacqueline de Quattro, les choses sont claires: «Le Tribunal a tranché, le Service juridique et législatif de l’Etat de Vaud l’avait déjà dit: il n’y a pas de demande de grâce pour un animal. Nous avons une jurisprudence claire et maintenant je crois qu’il faut arrêter avec cette histoire. Merci.»

Créé: 07.06.2016, 15h45

Articles en relation

Jacqueline de Quattro n’a pas vu les morsures que «Chalom» a infligées

Euthanasie La conseillère d’Etat, qui a fait euthanasier le chien le 1er mars, n’a pas eu les photos de sa dernière victime sous les yeux. Plus...

Le maître de «Chalom» a été sévèrement condamné

Morsures Grièvement blessée au visage, la dernière victime du chien mordeur, euthanasié le 1er mars, avait déposé une plainte pénale. Plus...

L’euthanasie du chien «Chalom» révolte les amis des animaux

Polémique Le Canton a fait endormir l’animal mardi soir, juste après la décision du Grand Conseil. Ses défenseurs vont manifester. Plus...

«J'ai donné avec tristesse l'ordre d'endormir Chalom»

Jacqueline de Quattro La conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro se défend d'avoir agi trop vite en faisant euthanasier Chalom hier soir. La ministre explique sa décision Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...