Passer au contenu principal

Le plaisir de la pensée peut s’enseigner aux enfants «dès qu’ils savent mentir»

La philosophie fait des adeptes chez les enfants. Une école privée d'Ecublens a mis la discipline au programme.

Jean-Eudes Arnoux anime chaque semaine un atelier de philosophie dans la classe 3P (6-7 ans) de l’Ecole Vivalys, à Ecublens. Les thèmes abordés – l’amour, le jeu, Dieu, la tour Eiffel (!) – sont choisis par les enfants.
Jean-Eudes Arnoux anime chaque semaine un atelier de philosophie dans la classe 3P (6-7 ans) de l’Ecole Vivalys, à Ecublens. Les thèmes abordés – l’amour, le jeu, Dieu, la tour Eiffel (!) – sont choisis par les enfants.
Florian Cella

Aristote disait que «la philosophie commence avec l’étonnement». L’Ecole Vivalys, à Ecublens, l’a pris au mot. Depuis cette année, la structure privée a mis à son programme de 3P HarmoS un atelier de philosophie hebdomadaire de quarante minutes. «Il nous semblait manquer tout un pan qui concerne la vie démocratique au sens large du terme», explique le directeur, Olivier Delamadeleine. Dans l’école publique vaudoise, même si de tels ateliers sont dispensés ponctuellement selon l’impulsion du professeur ou de l’établissement, la philosophie n’apparaît à l’horaire qu’à partir du gymnase.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.