Un plan de bataille pour réformer les soins à domicile vaudois

Conditions de travailLa direction promet des changements dès le mois d'août, basés sur les propositions des employés des CMS

Tristan Gratier est le nouveau président du conseil d'administration de la faîtière des CMS, l'Association vaudoise d'aide et de soins à domicile.

Tristan Gratier est le nouveau président du conseil d'administration de la faîtière des CMS, l'Association vaudoise d'aide et de soins à domicile. Image: JEAN-BERNARD SIEBER - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Stress, bas salaires, mauvaise organisation des tournées… Face aux critiques, la direction des soins à domicile vaudois annonce la création d’une centaine de groupes de discussions entre employés au sein des centres médico-sociaux (CMS). Ils permettront aux collaborateurs de suggérer, fin juin, des changements concrets dans l’espoir d’améliorer leurs conditions de travail. Dès le mois d’août, l’Association vaudoise d’aide et de soins à domicile (AVASAD) mènera un «plan d’action» basé sur les idées retenues, en partenariat avec les commissions du personnel et les syndicats.

Donneurs d’alerte

«C’est le début d’une réforme profonde et durable», assure Tristan Gratier, le nouveau président de l’AVASAD, nommé cet été. C’est lui qui a lancé le mouvement d’introspection après avoir été interpellé par une série de témoignages accablants publiés dans» 24 heures». «Je me suis demandé ce qui faisait qu’un collaborateur n’ait pas suffisamment confiance dans la voie hiérarchique et en vienne à parler à la presse. Ces donneurs d’alerte m’ont permis de prendre conscience d’un certain nombre d’éléments sur lesquels il faut travailler, même si nous estimons que la situation est globalement bonne. Le programme qui démarre est inédit, ambitieux et courageux. La population vaudoise a et aura toujours plus besoin de prestations. Nous voulons que les équipes sur le terrain bénéficient des meilleures conditions possibles pour les délivrer.»

Les investigations ont abouti au licenciement d’un cadre à Lausanne. D’autres responsables font l’objet d’une attention particulière.

Revenons aux «simples employés» et à la démarche participative qui leur est proposée. Sur chaque site du canton, ils pourront voter trois problématiques sur lesquelles les groupes de discussions plancheront en mai et en juin. La grande enquête de satisfaction menée l’an dernier (3360 employés des CMS sur 4900 avaient participé) a mis en lumière plusieurs grands thèmes d’insatisfaction dont le stress, la rémunération, le manque de mesures favorisant le bien-être et les défauts de planification et de communication.

Salaires à la hausse?

Pas moins de 70% des sondés jugent qu’ils ne sont pas assez payés. Sur le front des salaires, l’AVASAD ne peut rien décider seule puisqu’elle est soumise à la convention collective de travail valable aussi pour les EMS et les hôpitaux. «Pierre Yves Maillard (ndlr: le ministre de la Santé, qui quitte ses fonctions en mai) vient de nous proposer de modifier les conditions salariales, sur le modèle de l’Hôpital Riviera-Chablais, révèle Tristan Gratier. La négociation s’ouvre dès aujourd’hui. Reste à voir si le Conseil d’État garantira sur la durée le financement permettant de payer ces salaires…» Tristan Gratier juge que «pour faire face au vieillissement de la population, il s’agit de mieux former et de mieux payer. Or le niveau de salaire au CHUV est largement plus élevé que chez nous. Le fait de se déplacer à domicile et d’être seul face à des situations toujours plus complexes mériterait, quelque part, que ces gens soient mieux rémunérés.»

«Il faut réfléchir à des modèles d’organisation différents»

Sans surprise, la question du minutage des soins est revenue sur le tapis, de même que celle de la mauvaise organisation des tournées et de la valse des clients. «Plus que la question du minutage, c’est le changement fréquent d’intervenants qui fâche, relève Susana Garcia, directrice générale de l’AVASAD. Organiser des tournées en garantissant toujours les mêmes intervenants n’est pas simple, mais cette question nous interpelle. Il faut réfléchir à des modèles d’organisation différents; peut-être à des équipes plus petites.»

En 2017, près de 33'000 personnes, soit 4,2% de la population vaudoise, ont bénéficié des soins à domicile. La moitié était âgée de plus de 80 ans.

Créé: 20.02.2019, 06h42

en chiffres

63% des employés des CMS vaudois sondés se disent stressés. 69% pointent des mesures insuffisantes concernant le bien-être au travail.

76% reçoivent souvent des remarques des clients qui se plaignent du tournus des intervenants chez eux.

68% ne sont pas confiants quant aux changements à venir dans leur Fondation régionale. 49% n’aiment pas l’orientation que prend leur métier.

64% regrettent le manque de moment d’échanges entre collègues.

63% disent ne pas avoir l’occasion de donner leur opinion sur les décisions prises par la hiérarchie. 62% jugent ne pas avoir assez de retours de leurs chefs sur la qualité de leur travail.

51% pensent qu’il leur manque du temps pour la relation humaine. 43% trouvent que le minutage des soins ne leur permet pas d’entretenir une bonne relation avec le client.

80% trouvent leur travail intéressant. 86% y trouvent du sens.

Articles en relation

Des soignants à domicile crient à la déshumanisation

Soins à domicile Quatre employées de CMS lausannoises font part de leurs inquiétudes. Elles déplorent la valse des clients et dénoncent leurs conditions de travail. Plus...

«Le ras-le-bol dans les soins à domicile est généralisé»

CMS Un nouveau témoignage indique que les problèmes dénoncés à Lausanne «sont les mêmes dans tout le canton». Plus...

«Les soins à domicile sont devenus une usine à gaz»

Santé Alors que la faîtière promet des changements, d’anciens cadres de CMS dénoncent à leur tour des dysfonctionnements. Plus...

Soins à domicile: les conditions de travail seront examinées

Polémique Cible de critiques, les CMS vaudois annoncent un diagnostic associant les employés. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 8

Paru le 26 février 2020
(Image: Bénédicte) Plus...