Les plantons, produits de première nécessité?

JardinageIls ne figurent pas sur la liste de la Confédération mais sont pourtant essentiels pour le potager.

Comment réaliser ses semis comme un pro?
Vidéo: Romain Michaut

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les magasins qui vendent plantes, plantons et semences ne devraient-ils pas être considérés comme les pharmacies et les commerces d'alimentation? Une pétition mise en ligne dimanche sur la plateforme change.org le demande à la présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga.

Bien qu'essentiels au jardinage amateur, qui contribuera à une part non négligeable de l'approvisionnement du pays ces prochains mois, plantes, plantons et semences sont les oubliés de la liste des produits de première nécessité, selon le texte.


Lire aussi: «Si on s’arrête ne serait-ce qu’une journée, nous sommes foutus»


La pétition avait déjà récolté les signatures de plus de 7000 jardiniers amateurs mardi matin.

Vous avez connaissances de ressources pour les jardiniers amateurs? Partagez-les en commentaire

Créé: 24.03.2020, 10h20

Articles en relation

«Si on s’arrête ne serait-ce qu’une journée, nous sommes foutus»

Coronavirus La nature n’attend pas. Viticulteurs et paysans doivent continuer leur travail malgré la pandémie. Le recrutement des saisonniers inquiète. Plus...

Comment réaliser ses semis comme un pro?

Vidéo En cette période particulière, nous vous proposons de réaliser vos semis avec les conseils de Jean-Pierre Masclet, jardinier et chroniqueur pour l'émission Monsieur Jardinier de la RTS. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.