Passer au contenu principal

Peut-on représenter au parlement une région où l’on n’habite pas?

Des élus de droite proposent que les députés soient contraints de se présenter dans l’arrondissement où ils vivent.

La députée Verte siège au Grand Conseil depuis 2002 comme représentante de l'arrondissement de Lausanne-Ville. Elle habite Riex, en Lavaux. Auparavant elle avait été élue à l'Assemblée constituante en 1999 sur la liste lausannoise «Vie Associative». Elle a siégé au Conseil communal de Riex de 1986 à 1990.
La députée Verte siège au Grand Conseil depuis 2002 comme représentante de l'arrondissement de Lausanne-Ville. Elle habite Riex, en Lavaux. Auparavant elle avait été élue à l'Assemblée constituante en 1999 sur la liste lausannoise «Vie Associative». Elle a siégé au Conseil communal de Riex de 1986 à 1990.
Jean-Bernard Sieber/ARC
L'ancien conseiller national démocrate-chrétien a siégé au?Grand Conseil de 2007 à 2017. Ce?citoyen d'Écublens (Ouest lausannois) s'est présenté en 2002 dans le district de Morges, auquel appartenait Écublens, en?2007 dans l'Ouest lausannois, en 2012 en Lavaux et en 2017 à?Morges, où il n'a pas été réélu.
L'ancien conseiller national démocrate-chrétien a siégé au?Grand Conseil de 2007 à 2017. Ce?citoyen d'Écublens (Ouest lausannois) s'est présenté en 2002 dans le district de Morges, auquel appartenait Écublens, en?2007 dans l'Ouest lausannois, en 2012 en Lavaux et en 2017 à?Morges, où il n'a pas été réélu.
Jean-Bernard Sieber/ARC
Ce libéral-radical a siégé au Grand Conseil de 1990 à 2017. Il a déménagé de Lausanne à Moudon en 2010, mais a continué à siéger parmi les Lausannois. En?2012, il s'est à nouveau présenté à?Lausanne. Il ne voulait pas «interférer dans le combat politique de la Broye» et avait gardé son bureau à Lausanne.
Ce libéral-radical a siégé au Grand Conseil de 1990 à 2017. Il a déménagé de Lausanne à Moudon en 2010, mais a continué à siéger parmi les Lausannois. En?2012, il s'est à nouveau présenté à?Lausanne. Il ne voulait pas «interférer dans le combat politique de la Broye» et avait gardé son bureau à Lausanne.
Jean-Bernard Sieber/ARC
1 / 4

On qualifie de «parachuté» un membre du Grand Conseil qui habite dans une région mais est élu dans une autre. C’est possible dans le canton de Vaud, où rien n’oblige un candidat à se présenter dans son propre arrondissement. Le Parti libéral-radical (PLR) n’en veut plus. D’ailleurs une commission du Grand Conseil discutera le mois prochain d’une motion signée par 35 des 49 députés PLR, auxquels se sont ralliés 11 des 24 élus UDC, qui demande de mettre fin à ce système.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.