Une PME vaudoise célébrée hier à l’EPFL

RécompenseParmi les six finalistes, dont cinq d’origine vaudoise, c’est beqom SA qui remportait jeudi soir le Prix SVC Suisse romande 2018.

Didier Denat, gauche, President du Conseil d'administration de

Didier Denat, gauche, President du Conseil d'administration de "SVC SA pour le capital-risque des PME" remet le trophee de la premiere place a Fabio Ronga, droite, CEO Beqom SA lors de la remise du Prix SVC Suisse Romande (Swiss Venture Club), ce jeudi, 8 novembre 2018 au Swiss Tech Convention Center a Lausanne. Image: PPR/Cyril Zingaro

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pour la seconde édition successive, le canton de Vaud s’est distingué lors du Prix SVC Suisse romande 2018. Parmi les six finalistes sélectionnés suite à l’examen de quelque 80 entreprises, cinq sont effectivement basés sur Vaud et la dernière à Genève.

Créatrice de logiciels spécialisés dans la gestion des ressources humaines, la société nyonnaise beqom SA prenait la tête de ce concours et voyait ses activités saluées devant plus de 1000 invités confortablement installés dans les sièges de la salle principale du Swiss Tech Convention Center à l’EPFL.

Employant quelque 150 salariés (dont une cinquantaine sur Nyon), cette PME développe et commercialise ses logiciels pour des multinationales basées aux quatre coins de l’Europe ainsi qu’aux États-Unis. Parmi ses clients, elle compte des géants tels que Microsoft, ExxonMobil, Mercedes Benz, Vodafone, Pepsico ou encore Swisscom pour la Suisse. En tout, trois millions de consommateurs utilisent aujourd’hui ses logiciels.

Son existence remonte à 2009 lorsque Fabio Ronga s’associe avec des anciens collègues d’une première société qu’il avait cofondée aux États-Unis: OutlookSoft. Relativement, méconnue, cette tentative entrepreneuriale s’était pourtant soldée par un succès, puisqu’en 2007 l’éditeur allemand SAP la rachetait pour plusieurs centaines de millions de francs.

Deux autres sociétés vaudoises sur le podium

Deux autres entreprises vaudoises se placent en deuxième et troisième place du podium. Le concepteur lausannois de drones Flyability, devenu en quatre ans une PME de 70 employés, remporte donc le second prix.

Quant au troisième lauréat, il s’agit de Fondarex SA. Basée à St-Légier, cette entreprise active depuis 1946 est à l’origine d’une technologie de fonderie sous pression, dont l’avantage est d’être adaptée à la production en grandes séries de pièces à géométrie complexe. Exportant dans 50 pays, elle fait notamment affaire avec les plus grands constructeurs automobiles (Lamborghini, Audi, BMW, Tesla).

Parmi les trois derniers qui arrivent ex æquo en quatrième place, la société Loyco offre un peu de visibilité au monde entrepreneurial genevois. Fondée en 2013, cette dernière propose un service de support et de sous-traitance administrative. Comptant 94 collaborateurs, la société genevoise s’illustre également sur son fonctionnement puisqu’elle a mis en place un système de management participatif, soit sans fonctions hiérarchiques. (24 heures)

Créé: 08.11.2018, 20h48

Articles en relation

La Suisse est bien armée pour s'adapter aux robots

Vidéo Mis à l’honneur jeudi par l’EPFL, les robots ne devraient pas mettre au chômage la moitié de la planète, selon la Banque mondiale. Plus...

La machine à remonter le temps est enfin accessible

EPFL Le projet «Time Machine», en lice pour un financement européen monstre, tient sa première conférence Plus...

«L’EPFL doit partager le Human Brain Project»

Sciences Andreas Mortensen, directeur général du Human Brain Project et vice-président de l’EPFL, et Gérard Escher, conseiller auprès de la présidence de l’école, font le point. Plus...

Une start-up de l’EPFL lève 14 millions de francs

Technologie Pristem SA développe un appareil de radiologie numérique dont la robustesse lui permettra d’être utilisé dans les pays émergents. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...