Passer au contenu principal

Le pôle de recherche contre le cancer se garnit

Une centaine de médecins et chercheurs ont déjà investi le bâtiment Agora.

Dans les laboratoires d'Agora, les chercheurs se partagent le matériel. Une façon de favoriser les échanges entre disciplines.

Les 300 places seront toutes occupées en septembre. À ce jour, une centaine de scientifiques spécialisés en oncologie ont pris leurs quartiers à Agora, l’ambitieux pôle de recherche contre le cancer inauguré en octobre en face du CHUV.

S’y côtoient des médecins et chercheurs de disciplines et d’institutions diverses, occupés à chercher de nouvelles thérapies. C’est ici qu’a emménagé George Coukos, grand chef de l’oncologie à Lausanne. On peut aussi croiser Jean Bourhis, spécialiste de la radio-oncologie, Olivier Michielin, expert du mélanome, Manuela Eicher, qui planche sur les effets indésirables des traitements, Jacques Fellay, spécialiste en médecine personnalisée, Lana Kandalaft, du Centre des thérapies expérimentales, Michal Bassani, qui cherche des vaccins contre le cancer… La liste des pointures est longue. La venue annoncée du biologiste Mikael Pittet, dont les travaux sont porteurs d’espoir, est très attendue.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.