Pollution au mazout sanctionnée au prix fort

ProcèsQuatre intervenants sur le chantier d’un chalet aux Diablerets devront payer plus de 60 000 francs à cause d’une cuve de mazout percée par négligence

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un coup de scie de travers lors du découpage d’un radier en ciment au fond d’un chalet aux Diablerets coûte cher aux quatre professionnels impliqués dans les travaux. Il en avait résulté des dégâts dans le local voisin abritant des citernes à mazout et la contamination d’une source.

L’affaire remonte à 2007. Elle était jugée en ce début de semaine à Vevey, à quelques mois de la prescription de l’infraction de contamination d’eau potable, punissable au plus tard sept ans après les faits.

Dans le cadre de la rénovation du chalet, les travaux avaient pour but de tailler dans le radier à la scie spéciale, afin de pouvoir excaver pour l’installation d’un jacuzzi. L’ouvrier qui manipulait la scie a traversé un mur avec sa scie, ignorant que derrière se trouvaient trois citernes à mazout reliées en batterie. Deux des réservoirs ont été endommagés, et l’un a été carrément percé. Ces citernes qui pouvaient contenir ensemble 6000 litres n’étaient pas pleines, mais une quantité indéterminée de mazout a filtré dans la zone d’alimentation de deux sources alimentant une ferme en aval.

Le scieur, son responsable, le maçon opérant sur place ainsi que le technicien en charge des travaux ont été condamnés à des peines de 3 à 10 jours amende avec sursis pour contamination d’eau potable par négligence. Mais surtout, ils se répartissent plus de 30 000 francs de frais de justice en plus de leurs honoraires d’avocat, tandis que le fermier qui a dû se raccorder au réseau public réclame 26 000 francs.

Créé: 24.01.2014, 15h33

Dossiers

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.