Les pompiers jettent un pont d’eau entre Vaud et Neuchâtel pour le Téléthon

SolidaritéDes hommes du feu de l’ouest morgien se sont lancé un défi un peu fou: charger de l’eau du lac à Yverdon et la déverser dans le Léman.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’idée pour le moins originale est née lors d’une soirée des sapeurs-pompiers: «Un de nos hommes a lancé l’idée d’amener de l’eau du lac de Neuchâtel dans le Léman», confie Vincent Payot, président des jeunes sapeurs-pompiers de l’ouest morgien. Depuis samedi, ce pont d’eau est devenu réalité! L’aventure commence le matin avec le pompage de l’eau à Yverdon.

Deux convois de deux camions et une citerne se dirigent vers Saint-Prex. Chacun suit un parcours différent. «Nous avons été reçus très chaleureusement, en particulier dans les petits villages. D’habitude, lorsqu’un camion de pompier s’arrête, c’est quand il y a le feu!» explique Vincent Payot.

A chaque étape, des pompiers de différentes communes tiennent des stands. Au total, l’opération mobilise une centaine de volontaires. Une fois arrivés à Saint-Prex, les hommes du feu ont sorti le grand jeu avec un écran d’eau et des lumières. Puis, au moyen de lances, ils ont déversé leur chargement dans le lac.

Une trentaine de personnes les a accueillis sous des applaudissements. Parmi elles, des proches et des bénévoles de la fondation, comme Susan: «Je trouve cette idée formidable, cela permet de réunir les gens du pays».

Un repas de soutien au Téléthon a conclu la soirée. Les dons récoltés durant cette journée lacustre ont contribué aux 2 257 134 fr. perçus par le Téléthon pour l’entier de la Suisse.

Créé: 07.12.2014, 20h33

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.