«La Pontaise, si on ne fait rien, autant la détruire»

LausanneJacky Delapierre, directeur exécutif d'Athletissima, revient sur l'annonce des huit millions à injecter dans le stade avant démolition.

Jacky Delapierre trouve

Jacky Delapierre trouve "maladroite" la communication officielle sur les millions à injecter dans le stade pour le rénover Image: christian brun

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’annonce d’une rénovation du stade olympique de la Pontaise pour 8 millions de francs, avant sa démolition annoncée pour faire place à l’écoquartier des Plaines du Loup, n’a pas laissé indifférent. Il y a des lecteurs qui ont pris leurs plumes et écrit des courriers, mais aussi, plus surprenant, il y a Jacky Delapierre. Il est le directeur exécutif d’Athletissima. Il assure avoir été blessé, au cœur, par une communication officielle qu’il juge «maladroite». Jacky Delapierre s’explique.

Pourquoi cette annonce vous a-t-elle fait bondir?

Parce qu’on pourrait croire que les millions nécessaires pour la rénovation du stade, ce n’est que pour Athletissima. Ou pour le seul intérêt d’une bande de copains qui veulent se faire plaisir. Mais ce n’est pas ça. Ou en tout cas pas que ça. Ce stade, de toute façon, si on ne fait rien, autant le détruire! Il n’est pas équipé du wi-fi. Il n’a pas d’éclairage de secours. Imaginez: le meeting touche 1,3 million de francs en droits télévisés. Si les projecteurs venaient à lâcher en pleine compétition, nous ne recevrions rien du tout. Rien n’a été entrepris depuis 2013. Il faut assurer le minimum du minimum. (Ndlr: pour rappel, Athletissima déménagera dans l’enceinte du stade Pierre-de-Coubertin, qui sera rénové, mais pas avant 2027).

Qui, autre qu’Athletissima, va profiter de cette rénovation?

Mais l’athlétisme en général! Le stade est occupé par le Lausanne-Sport Athlétisme. Des championnats s’y déroulent, ainsi que les entraînements du Centre national d’athlétisme.

Vous pouvez malgré tout comprendre que rénover un stade à coups de millions, alors qu’il va être détruit, cela peut surprendre?

Je le comprends tout à fait. Il faut cependant garder à l’esprit ce qu’Athletissima apporte à Lausanne: 62 chaînes de TV couvrent l’événement pour 166 pays, 25 millions de personnes sont atteintes dans le monde, dont 7 millions en Chine, l’audience de la RTS se monte à 21% de part de marché ce qui correspond à une demi-finale de Champions League, nous assurons 450 000 francs en nuitées, 200 000 francs en frais de transport, et en tout, ce sont 320 personnes qui séjournent à Lausanne pendant 4 jours! C’est cela aussi, Athletissima.

Quand les travaux sont-ils prévus?

La manifestation est financièrement pérennisée jusqu’en 2022. Elle est également garantie dans le circuit de la Diamond League jusqu’en 2025. Cette dernière nous demande toutefois que le crédit de rénovation de la Pontaise soit au moins voté en 2019.

Sans ces travaux, Athletissima partira ailleurs?

Non. Il n’existe pas d’autres infrastructures qui répondent à nos besoins. Sans ces travaux, Athletissima s’arrêtera. (24 heures)

Créé: 06.12.2017, 15h51

Articles en relation

Huit millions pour retaper la Pontaise avant démolition

Lausanne La Ville veut injecter un gros montant dans la rénovation du stade olympique, pour conserver l’organisation d’Athletissima avant son déménagement à Pierre-de-Coubertin. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des dizaines d'automobilistes ont été bloqués dans le Chablais, pendant plusieurs heures pour certains. La situation était également chaotique sur les routes secondaires parsemées de congères.
(Image: Bénédicte) Plus...