Passer au contenu principal

Fédérales 2019Le POP espère obtenir au moins un siège au National

Le parti de gauche radicale a précisé samedi ses principaux axes de bataille en vue des élections de cet automne.

Anaïs Timofte, membre du POP.
Anaïs Timofte, membre du POP.
Keystone

Le POP vaudois a lancé samedi sa campagne en vue des élections fédérales d'automne. Ses priorités sont au nombre de cinq parmi lesquelles la santé et la défense des travailleurs. Il espère obtenir au moins un siège au Conseil national.

Le parti de gauche radicale axe également cette campagne sur la sécurité sociale, les relations entre la Suisse et l'Union européenne ainsi que l'écologie et l'agriculture. Dans le domaine de l'environnement, il a d'ailleurs présenté récemment un plan climat face au réchauffement climatique, rappelle-t-il dimanche. Le document propose par exemple des sanctions pénales contre la pollution industrielle et le désinvestissement des énergies fossiles.

Concrètement, le parti revendique un salaire minimum de 4500 francs par mois, une assurance pour le remboursement des soins dentaires, le maintien des bureaux de poste et des emplois qui y sont liés ou encore le refus de l'accord-cadre avec l'UE.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.