Passer au contenu principal

Remèdes aux frondes citoyennes contre les projets urbanistiques

L’échec de la tour de Bussigny pourrait être le début d’une série. Les politiques et les promoteurs s’inquiètent

A Chavannes, un projet vieux de vingt ans peine à passer la rampe. Un comité référendaire est déjà constitué, alors que le projet n’est pas encore validé.
A Chavannes, un projet vieux de vingt ans peine à passer la rampe. Un comité référendaire est déjà constitué, alors que le projet n’est pas encore validé.
DR

Les pouvoirs publics et les promoteurs immobiliers ont un problème. Qu’ils s’appellent électeurs ou riverains, depuis quelques mois, ils font entendre leur voix. Autant de mécontents de la gestion des projets urbanistiques qui fleurissent sur le territoire vaudois.

Symbole récent du ras-le-bol: le succès d’un référendum contre un projet de tour et de quartier au chemin de l’Industrie, à Bussigny-près-Lausanne. Hier matin, son promoteur, Stefan Nellen, racontait l’histoire de cet échec face à des spécialistes de l’immobilier et de l’urbanisme, réunis pour la Journée romande du développement immobilier, dédiée à la question du dialogue avec la population.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.