Quelques précautions pour protéger nos bois

IncendiesLe risque de départ de feu en forêt est relevé et passe au niveau 3, sur 5.

La prudence est de mise dans le canton de Vaud, même si aucun incendie n'est à déplorer pour le moment.

La prudence est de mise dans le canton de Vaud, même si aucun incendie n'est à déplorer pour le moment. Image: Jean-Paul Guinnard (A)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Direction générale de l’environnement (DGE) lance un appel à la prudence concernant le danger d’incendie en forêt. Les précipitations de la semaine dernière n’ont pas suffi à rendre les sols des bois du canton suffisamment humides, du coup les forêts restent vulnérables à des départs de feu. Cette sécheresse est aussi accentuée par les fortes bises de ces dernières semaines. Et les prévisions météorologiques pour ces prochains jours, avec des fortes chaleurs attendues, ne vont pas améliorer la situation.

Le niveau actuel de risque, qui est établi selon une échelle fédérale, est considéré comme «marqué» (niveau 3 sur 5). Cette croissance de la menace d’incendie induit que, si les feux sont toujours autorisés, ils sont circonscrits aux endroits désignés. À noter qu’ils doivent naturellement être surveillés et complètement éteints lorsqu’ils sont abandonnés. L’État recommande par ailleurs d’utiliser des foyers fixes et d’éteindre allumettes et cigarettes avant de les jeter dans une poubelle. En cas de départ de feu, il faut impérativement contacter la centrale 118.

«Il n’y a eu aucun cas de départ de feu depuis le début de l’été, assure Sébastien Lévy, responsable à la prévention des dangers naturels en forêt. Mais on appelle à plus de prudence afin de continuer sur cette lancée.» Si le risque d’incendie en forêt venait à grandir dans le futur, le Département du territoire et de l’environnement (DTE) se réserve le droit d’interdire tout feu en forêt. «Ce type de mesure a déjà été mis en place à l’été 2015 et en septembre 2016, sur une durée variant de quelques jours à quelques semaines», précise Sébastien Lévy. (24 heures)

Créé: 11.07.2018, 18h09

Articles en relation

Les chenilles du chêne ont frappé ce printemps

Région lausannoise Moins connue que la processionnaire du pin, celle du chêne est tout aussi urticante. Une place a été fermée préventivement. Plus...

Une étincelle à l'origine du feu de forêt

La Neuveville (BE) Un important incendie a détruit environ 18 hectares de végétation la semaine dernière au-dessus de La Neuveville. L'enquête est terminée. Plus...

Le risque d'incendie de forêt prend l'ascenseur

Suisse Avec les températures en hausse de ces derniers jours, la végétation est très sèche. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Visite du pape en Suisse, paru le 21 juin.
(Image: Bénédicte) Plus...