Le préfet Dessauges part en campagne en tapant sur ses patrons

Election Le candidat UDC a lancé sa campagne lundi. Il fait du social et de la fiscalité le cœur de son discours. Quitte à tirer sur le Conseil d’État, qu’il représente pourtant dans son district

«Il faut diminuer l’attractivité des aides sociales et soutenir les bénéficiaires légitimes», estime Pascal Dessauges, candidat UDC au Conseil d'Etat et préfet du Gros-de-Vaud.

«Il faut diminuer l’attractivité des aides sociales et soutenir les bénéficiaires légitimes», estime Pascal Dessauges, candidat UDC au Conseil d'Etat et préfet du Gros-de-Vaud. Image: Laurent Gilliéron/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous faisons des propositions d’améliorations et, en cas d’échec, je n’aurai pas de problème à reprendre mon poste.» L’UDC Pascal Dessauges est dans une situation particulière, alors qu’il a lancé lundi sa campagne pour remplacer le socialiste Pierre-Yves Maillard au Conseil d’État. Comme préfet du Gros-de-Vaud, il représente le gouvernement dans son district. Mais en même temps cet homme de droite va passer les sept prochaines semaines à marteler que ce même Conseil d’État, à majorité de gauche, fait fausse route sur bien des points.

Néanmoins Pascal Dessauges ne s’en inquiète pas. Il estime qu’il va gagner et, s’il devait perdre face à la socialiste Rebecca Ruiz, il redeviendra le lieutenant du Conseil d’État dans sa région.

Dès lors quels sont les points que critique Pascal Dessauges? En premier lieu les impôts et le social. «Il faut alléger la fiscalité des personnes physiques, avec des déductions ciblées pour garantir un pouvoir d’achat décent, et lutter contre la politique confiscatoire du Canton», démarre-t-il.

«Il faut diminuer l’attractivité des aides sociales et soutenir les bénéficiaires légitimes»

En tapant sur le social, il vise la politique de Pierre-Yves Maillard. «La priorité doit être mise sur la formation, plutôt que de diluer l’argent dans le social. Il faut diminuer l’attractivité des aides sociales et soutenir les bénéficiaires légitimes.»

L’UDC et ses alliés du Parti libéral-radical (PLR) assurent que leur candidat réussira là où les trois précédents champions UDC ont échoué. Parmi eux, on trouve le conseiller national et président de l’UDC Jacques Nicolet. Lui-même était d’ailleurs présent lundi pour lancer la campagne devant les médias. Pascal Dessauges et lui sont issus du monde agricole et disent avoir de bons réseaux en dehors de la politique.

Alors qu’est-ce qui le différencie? «Il n’y a pas forcément de différence, explique Jacques Nicolet. Mais nous passons un message à la population, un message de détermination et de persévérance. L’UDC réessaye à chaque fois. Cette stratégie sera gagnante. Notre but est de mobiliser une part de la population qui ne vote pas forcément.»

Pascal Dessauges note que, jusqu’ici, le parti avait misé sur des candidats issus du Grand Conseil. Lui, au contraire, n’y a jamais siégé, «mais j’ai d’importantes relations associatives et militaires».

Alors que la gauche annonce un budget de campagne de 240'000 francs, l’UDC et le PLR prévoient un montant trois fois inférieur: 80'000 francs. «Sur ce total, précise Jacques Nicolet, l’UDC paie plus de 50%.»

Créé: 28.01.2019, 17h01

Articles en relation

Le PLR offre un soutien massif à l'UDC Dessauges

Politique Avec des critiques, le congrès du Parti libéral-radical donne son soutien au candidat UDC à la succession de Pierre-Yves Maillard. Plus...

L'UDC au Conseil d'Etat: mission impossible?

Vaud Le parti est à la traîne. Nous avons calculé ses chances de succès. Plus...

L'UDC choisit Pascal Dessauges comme candidat

Élection au Conseil d'État Le congrès du parti a désigné le préfet du Gros-de-Vaud pour tenter de reconquérir un siège au Gouvernement. Le député Philippe Jobin est battu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...