Passer au contenu principal

Premier coup de frein sur les équipements médicaux lourds

La clause du besoin fait ses premières victimes. Sept projets sont refusés.

L’Hôpital de Nyon se voit refuser l’autorisation d’ouvrir un centre de radiothérapie conçu pour être exploité par les hôpitaux universitaires de Genève et de Lausanne.
L’Hôpital de Nyon se voit refuser l’autorisation d’ouvrir un centre de radiothérapie conçu pour être exploité par les hôpitaux universitaires de Genève et de Lausanne.
MARIUS AFFOLTER - A

Très attendues, les premières décisions sur l’installation de nouveaux équipements médico-techniques lourds, désormais soumise à la clause du besoin, sont tombées cette semaine. Publiées dans la Feuille des avis officiels, elles ont été prises par le chef du Département de la santé et de l’action sociale (DSAS), Pierre-Yves Maillard. Sur les dix dossiers soumis, le conseiller d’Etat a toujours suivi la recommandation formulée par la Commission cantonale d’évaluation. Dans le cas inverse, la demande d’autorisation aurait dû remonter au Conseil d’Etat.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.