La première femme municipale de Lausanne s'est éteinte

Carnet noir Françoise Champoud, directrice libérale des écoles de 1981 à 1985, est décédée samedi.

Françoise Champoud (archives)

Françoise Champoud (archives) Image: Jean-Pierre Grisel

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle avait ouvert la voie aux femmes politiques dans la capitale vaudoise. La libérale Françoise Champoud s'est éteinte ce samedi à Lausanne dans sa 83e année. Elle avait été la première femme à accéder au poste de municipale, poste qu'elle avait conservé de 1981 à 1985. C'est le socialiste Jean-Jacques Schilt qui l'avait alors coiffée au poteau et lui avait ravi son siège.

C'est étonnamment, alors qu'elle quittait la municipalité de Lausanne, que Françoise Champoud avait commencé sa carrière politique, étant élue en même temps au Conseil communal et au Grand Conseil. Elle aura participé à la vie politique lausannoise pendant quinze années, avant de passer la main "aux jeunes" en 1996. Comme députée, elle siègera au Parlement pendant trois législatures. Françoise Champoud était entrée au parti libéral en 1978. Elle en fut la secrétaire générale. A Lausanne, son nom restera lié à l'affaire dite de l'Elysée, après avoir annoncé en 1983 le démantèlement progressif du collège pour y reloger l'Ecole professionnelle de commerce. Devant les nombreuses réactions négatives, elle était finalement revenue en arrière.

Une femme active

Neuchâteloise d'origine, parisienne durant son enfance, arrivée à Lausanne à l'âge de 19 ans, Françoise Champoud a obtenu une licence en droit avant d'exercer le métier de juriste dans une multinationale, puis aux Groupements patronaux vaudois où elle restera six années. Féministe, elle a organisé en 1971 plusieurs séances d'information à l'intention des femmes sur le droit de vote. Ce qui lui a valu ensuite de diriger le Centre de liaison des associations féminines vaudoises.

Rangée des affaires politiques, Françoise Champoud restait très active au sein de nombreuses associations. Elle avait notamment présidé Agora, l'organisme qui regroupe des associations vaudoises œuvrant pour le bien des personnes âgées, ou encore le Mouvement des aînés. (24 heures)

Créé: 09.07.2016, 16h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...