Les premières olympiades entre EMS vaudois ont cartonné

SeniorsDes résidents de onze institutions du canton se sont affrontés samedi dans différentes disciplines. But de ces jeux: sociabiliser.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Nombre de sportifs: 77, regroupés en onze équipes. Moyenne d’âge: 80 ans. Provenance: onze EMS et centres d’accueil temporaire (CAT) du canton. Disciplines: six, à savoir le lancer d’anneaux, le tir à l’arbalète, l’athlétisme, le lancer de poids, le bowling et le basket-ball. Voilà pour les chiffres de ces premiers Jeux des EMS, organisés par le Quartier romand de l’animation. Ces olympiades particulières se sont tenues samedi dans la salle omnisport du Collège Arnold Reymond, à Pully. Impossible de les louper, la musique résonne suffisamment fort en dehors des murs: disco, chanson française et rythmes entraînants accompagnent ces participants pas comme les autres dans leurs épreuves sportives.

Une compétitrice de 105 ans

Liliane Clerc est aux anges. Elle vient de finir son tir à l’arbalète, elle qui avoue pourtant ne pas avoir la «visette». Cette pimpante vieille dame a 105 ans, rien de moins. Elle réside à l’EMS Petit-Flon, à Lausanne, et se tient bien droite sur ses deux jambes, prête à enchaîner les épreuves. «L’ambiance est géniale, et c’est très agréable de se retrouver avec tout ce monde.»

«Grâce à ces jeux, nous souhaitons favoriser le lien social entre les résidents et promouvoir également l’activité physique»

Le but de ces Jeux des EMS n’est pas uniquement de proposer une activité hors de la routine hebdomadaire, mais aussi de permettre à des résidents de différentes structures de se croiser. Cela fait un an que les animateurs du Quartier romand de l’animation, qui regroupe les fondations Bois-Gentil, à Lausanne, Les Châteaux, à Échallens, Primeroche, à Prilly, Pré-Pariset, à Pully, et Le Marronnier, à Lutry, se retrouvent régulièrement pour organiser cette manifestation sportive. Une première dans le canton de Vaud.

«Grâce à ces jeux, nous souhaitons favoriser le lien social entre les résidents et promouvoir également l’activité physique», explique Florent Puppis, responsable des services d’animation de la Fondation Bois-Gentil.

En chaise roulante, debout sans aide ou soutenus par des bénévoles, les participants semblent s’éclater dans les différentes épreuves. Chacun y va à son rythme et tente de faire de son mieux. L’esprit de compétition ne s’est pas invité à la fête, mais le plaisir d’être là se lit sur tous les visages. «Faire sortir les résidents de leur institution leur permet d’oublier les tracas et bobos du quotidien, affirme Pierre Berthet, directeur de la Fondation Pré-Pariset. Ces jeux sont aussi un moyen de renforcer leur estime.»

«C’est génial»

Assis sur sa chaise, Jean-Luc Buchman, 78 ans, attend son tour avec impatience. «Je souffre de Parkinson et je ne peux presque plus rien faire. Être ici me redonne le sourire, c’est génial.» Un peu plus loin, une pimpante septuagénaire répond à peine aux questions posées, elle trépigne devant le parcours d’athlétisme. Un tapis est posé au sol et indique les pas à faire en avant, puis en arrière. Il faut ensuite ramasser des balles, marcher sur des plates-formes instables, tenir en équilibre.

Dans les gradins, les familles sont venues applaudir les participants. L’assistance n’est pas très nombreuse, mais elle manifeste son enthousiasme. «Lorsque nous avons été informés de la tenue de ces jeux, nous étions un peu sarcastiques, explique Sylvie, dont la belle-mère de 86 ans réside à Bois-Gentil. Nous avions peur d’assister à des courses de tintebins!» Son compagnon, Claude, est enchanté: «Ma mère va beaucoup mieux depuis qu’elle vit en EMS. Avant, elle passait ses journées devant la télévision, maintenant elle bouge beaucoup plus.»

Après un goûter et une heure de concert porté par Florent Puppis et son sombrero flamboyant, les résultats tombent. C’est le Centre d’accueil temporaire de Pré de la Tour, à Pully, qui remporte ces premiers jeux haut la main. Heureusement, il y a des médailles pour tous les participants. (24 heures)

Créé: 09.09.2018, 16h26

Articles en relation

Dans les EMS, huit résidents sur dix ont envie de vivre

Etude Une étude exclusive s’est penchée sur le désir de mort des pensionnaires d’EMS et sur leur motivation à vivre. Plus...

Le laboratoire vaudois du «bien vieillir» est sur les rails

Vieillissement Unique en Suisse romande, le Senior Lab développe des idées innovantes pour favoriser l’autonomie des aînés Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...