La pression monte sur le front de l’hébergement des migrants

VaudDepuis juillet, l’EVAM a multiplié l’ouverture de foyers et d’abris PCi pour faire face à l’afflux de demandeurs d’asile.

Depuis jeudi, l’EVAM héberge des migrants à l’auberge du Chalet-à-Gobet.

Depuis jeudi, l’EVAM héberge des migrants à l’auberge du Chalet-à-Gobet. Image: REUTERS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis jeudi, l’ancienne auberge du Chalet-à-Gobet a ouvert ses portes à de nouveaux hôtes. Mise à disposition par la Ville de Lausanne, la bâtisse donnera un toit à une septantaine de demandeurs d’asile pour les deux à trois prochains mois. La solution est provisoire, mais elle donne une bouffée d’oxygène à l’Etablissement vaudois d’accueil des migrants (EVAM). C’est que l’institution livre actuellement une véritable course contre la montre. L’enjeu: trouver un hébergement à tous les migrants qui sont adressés au Canton de Vaud par la Confédération après enregistrement de leur demande d’asile.

«Le nombre de personnes à prendre en charge a commencé à augmenter en mai», indique la porte-parole de l’EVAM, Evi Kassimidis. «En quatre mois, nous avons dû trouver de nouvelles solutions de logement pour 638 personnes.» Depuis juillet, en plus de l’auberge du Chalet-à-Gobet, l’EVAM a ouvert pas moins de quatre abris PCi et un foyer pour accueillir des mineurs non accompagnés. Ces nouvelles structures permettent de loger près de 400 personnes, mais les besoins vont continuer d’augmenter.

«Jusqu’à nouvel avis, nous comptons sur 300 personnes attribuées au Canton de Vaud par mois»

«A l’heure actuelle et jusqu’à nouvel avis, nous comptons sur 300 personnes attribuées au Canton de Vaud par mois», indique la porte-parole de l’EVAM. D’ordinaire, le nombre de nouveaux requérants tend à se stabiliser, voire à baisser pendant l’hiver, mais elle précise toutefois que les projections du Secrétariat d’Etat aux migrations ne tiennent pas compte d’un scénario: «Il faudra encore voir à l’avenir si les migrants qui arrivent d’Europe centrale se dirigent également vers la Suisse.»

La pression sur les hébergements de l’EVAM se ressent à plusieurs niveaux. Les nouveaux arrivants sont en principe hébergés dans des foyers collectifs, actuellement au nombre de dix dans le canton, mais ils sont déjà débordés. «Nous avons rajouté des lits dans les chambres, mais aussi transformé des espaces communs et certains bureaux du personnel en dortoirs», détaille Evi Kassimidis. Face aux nouvelles arrivées, toute la difficulté est d’ouvrir de telles structures à brève échéance. L’EVAM y est parvenu en faisant l’acquisition d’un chalet à Villars-sur-Ollon, qui devrait accueillir environ 70 personnes dans les semaines à venir.

Abris PCi, la planche de salut

Il n’empêche, pour parer au plus pressé, l’ouverture d’abris PCi reste la principale planche de salut. Pour l’EVAM, ils sont ce qu’il y a de plus rapide à mobiliser, en les faisant réquisitionner par l’Etat. Les quatre abris ouverts depuis juillet par l’EVAM ont ainsi porté leur nombre total à douze, et un treizième doit ouvrir à Crans-près-Céligny en octobre. Face à la situation tendue, les options ne sont pas légion, comme l’explique Steve Maucci, chef du Service de la population du Canton de Vaud: «Nous avons créé un groupe de travail avec l’EVAM et d’autres partenaires qui se tient à l’affût de toutes nouvelles propositions d’offres de logement. Lorsque l’on ouvre un nouvel abri PCi, c’est donc que nous n’avons vraiment rien trouvé d’autre.»

L’EVAM a lancé récemment un appel aux propriétaires privés pouvant mettre à sa disposition des locaux inoccupés. En attendant, la question n’est pas tant de savoir si l’EVAM va ouvrir de nouveaux abris souterrains dans les mois à venir, mais où. (24 heures)

Créé: 26.09.2015, 12h57

D'où viennent-ils?

Sur les 3899 personnes à avoir fait une demande d’asile en Suisse au mois d’août, voici les cinq nationalités les plus représentées:

1. 1610 Erythréens

2. 461 Afghans

3. 401 Syriens

4. 180 Irakiens

5. 118 Somaliens

Articles en relation

Des migrants occupent l’ancienne usine Heineken

Asile Une partie des migrants, qui squattait un ancien collège lausannois depuis le début du mois, occupe depuis mardi un bâtiment propriété du Canton. Plus...

Montreux ouvrira un centre PCi pour l’EVAM

Clarens La commune offrira dès mardi 75 lits dans l’abri PC du collège Vinet à Clarens. Plus...

Crans accueillera une cinquantaine de migrants

Asile Le Canton a réquisitionné l’abri PCi communal. Qui abritera très vite son lot de requérants d’asile. Plus...

Obligée de rouvrir un abri PC, l’EVAM veut louer des logements

Migrants Le nombre de nouveaux requérants a été multiplié par six entre avril et juin. L’EVAM cherche de nouvelles solutions. Plus...

Un foyer accueillera 70 requérants à Lausanne

Asile L'EVAM ouvrira dès le 1er juin un foyer de séjour temporaire pour les demandeurs d'asile. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.