Le procureur explique pourquoi il a disculpé Savary et Broulis

Voyages en RussieUn document de justice rendu public hier fait la synthèse des auditions des deux élus vaudois sur leurs voyages sulfureux en Russie.

Selon le procureur général, Géraldine Savary et Pascal Broulis n'ont pas enfreint la loi.

Selon le procureur général, Géraldine Savary et Pascal Broulis n'ont pas enfreint la loi. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Vaudois peuvent désormais connaître les détails des voyages controversés de la conseillère aux États Géraldine Savary (PS) et du conseiller d’État Pascal Broulis (PLR). La justice a rendu public hier le document qui les a blanchis. Cette ordonnance de classement de 22 pages fait la synthèse des auditions des deux élus à la police. Elle précise l’esprit de leurs déplacements en Russie, notamment en Sibérie, les conditions, le prix, la destination ou encore la durée.

Pour voir l'infographie en grand, cliquez ici.

«Aucune infraction pénale»

Ces séjours à l’étranger suscitent la controverse depuis juin dernier. Le milliardaire Frederik Paulsen, résident à Lausanne, était souvent du voyage. Or ce dernier est aussi consul honoraire de Russie à Lausanne; il bénéficie d’un forfait fiscal. Les deux politiciens avaient-ils le droit d’accepter ces invitations?

«Il n’y a aucune infraction pénale», avait déclaré le procureur général Eric Cottier en octobre dernier, après une enquête de police. Le magistrat n’avait, en revanche, pas voulu rendre publique son ordonnance de classement pour une question de respect de la sphère privée. Ce que nous avons contesté. Notre recours à la loi sur l’information a permis de débloquer la situation.

L’ordonnance se divise en trois parties. La première rapporte la version des faits d’Eric Hoesli, l’organisateur de ces voyages. Ce journaliste et ancien responsable éditorial des titres de Tamedia, aujourd’hui professeur à l’EPFL, a été entendu en tant que personne appelée à donner des renseignements (PADR). Il a été auditionné par la police durant plus de cinq heures, le 4 octobre dernier.

Solde payé en cash

Eric Hoesli dit être un grand connaisseur de la Russie depuis trente ans. Dès 2005, il déclare avoir organisé quinze expéditions qui impliquent des personnalités romandes. L’homme de presse était de tous ces voyages «privés». Les participants ont «payé» leur part, affirme-t-il en produisant des pièces.

La suite de l’ordonnance relate les auditions de Géraldine Savary et de Pascal Broulis. Ils ont aussi été entendus en tant que PADR. La sénatrice socialiste, durant trois heures le 9 octobre. Le conseiller d’État PLR, durant quatre heures le 12 octobre. Leur point de vue corrobore celui d’Eric Hoesli. Ils ont payé un forfait qui n’incluait pas tous les frais du voyage. Le solde (les frais de bouche, de logement, etc.) était payé sur place, en cash. La justice constate: «Prouver ce que l’on a payé en liquide est impossible.»

Le procureur croit en la bonne foi de ces interlocuteurs. Il ne juge pas nécessaire d’auditionner Frederik Paulsen, le patron du groupe Ferring, ou d’autres participants à ces voyages. Enfin, il n’estime pas nécessaire d’examiner la situation fiscale du milliardaire et de ses sociétés. En conclusion, les investigations de police permettent de dire qu’il n’y a pas d’avantage indu, ni de corruption dans ce dossier des voyages en Russie, selon Eric Cottier. (24 heures)

Créé: 15.01.2019, 21h03

Eric Cottier, procureur général du canton de Vaud

«Des troncs frappaient les boudins de nos zodiacs»

Le procureur général semble s’être délecté de ces récits de voyages. Son ordonnance adopte parfois un ton badin.

Les participants à ces périples en Russie se sont inventé un «Ordre du Zodiac». Mais «les fans de Dan Brown seront déçus», avertit d’entrée Eric Cottier. Cet «Ordre» se référerait «seulement» à une virée en bateau gonflable lors d’un voyage daté de 2013. Le procureur relate ainsi les propos tenus à l’occasion des auditions: «La navigation a été très mouvementée, voire même tumultueuse. Pascal Broulis va jusqu’à dire que ses compagnons – dont certains ne portaient pas de gilet de sauvetage – et lui ont frôlé la mort. Géraldine Savary et Eric Hoesli font de l’épopée une narration qui n’est pas moins épique: «en plein au milieu des baleines», «des troncs frappaient les boudins de nos zodiacs.» Ces péripéties auraient donné l’idée à Frederik Paulsen de faire confectionner des certificats à l’enseigne de «L’Ordre du Zodiac» qu’il a remis «aux rescapés», écrit le procureur.
Au cours des différentes auditions, le procureur remarque que les protagonistes recourent tous au mot «spartiate» pour qualifier les conditions de voyage et d’hébergement. Géraldine Savary explique même que parfois ils ont dormi dans des «containers». «Les moyens de transport étaient souvent à l’avenant, entre bus bondés et train chinois «dans un état d’insalubrité total», retranscrit le procureur.

Le grand argentier vaudois est, lui, très prudent en matière de finances, y compris en vacances. «Pascal Broulis ajoute qu’il avait toujours de l’argent liquide sur lui, «plusieurs milliers de francs en devises», ce qui lui a permis de dépanner Hoesli pour payer directement les gens sur place», peut-on lire dans l’ordonnance. On apprend aussi que le conseiller d’État se promène en Russie avec des boîtes à musique de chez Reuge pour les offrir. Les mêmes boîtiers que le gouvernement vaudois offre inlassablement à tous ses hôtes officiels.
L’ordonnance indique aussi comment le panel de voyageurs est choisi: «Eric Hoesli a expliqué que les participants étaient des personnes qu’il avait rencontrées personnellement. À côté de ce premier critère, «il fallait que ces gens s’intéressent à ce qui se passe dans le monde.»
L’ancien patron de presse connaît de longue date le politicien domicilié à Sainte-Croix: «Selon le conseiller d’État, ils ont toujours eu des échanges intellectuels très intéressants car ils ne sont «pas toujours d’accord». Pascal Broulis dit être passionné par la Russie – période communiste exceptée – depuis toujours.»

Renaud Bournoud

Articles en relation

Pascal Broulis a bien été en contact avec le dossier fiscal de Ferring

Voyages en Sibérie Le grand argentier n’avait pas tout dit. Il était informé sur l’accord fiscal de la société de Frederik Paulsen, mais il n’a pas pris de décision. Plus...

Les voyages russes n’avaient rien d’illégal

Voyages Pascal Broulis et Géraldine Savary ont fait des séjours privés. Le Ministère public vaudois renonce à une instruction pénale. Plus...

Paulsen a financé deux fois les campagnes de Géraldine Savary

Financement Le milliardaire établi dans le canton de Vaud a financé à deux reprises les campagnes de Géraldine Savary et de Luc Recordon en 2011 et en 2015, révèle le PS vaudois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.