Le procureur général fait appel contre l'acquittement des activistes

ProcèsLa nouvelle est tombée alors que des activistes occupent les locaux d'UBS à Lausanne: Éric Cottier reprend le dossier et fera appel. Les milieux politiques réagissent.

Éric Cottier, procureur général du canton de Vaud.

Éric Cottier, procureur général du canton de Vaud. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après l'annonce de l'acquittement des 12 activistes lundi soir au tribunal de Renens, le procureur général Éric Cottier a annoncé par voix de communiqué de presse qu'il reprenait le dossier des mains de la procureure d'arrondissement et qu'il fera appel de cette décision. Il estime que ce jugement donne une «réponse surprenante qui doit être portée devant l'instance cantonale supérieure».

Le procureur se tient prêt à toutes les éventualités: «La probabilité est élevée que, quel que soit le jugement de la Cour d'appel, le dossier soit ensuite soumis au Tribunal fédéral.»

Pour rappel, les douze activistes du mouvement Lausanne Action Climat étaient jugés pour avoir occupé en novembre 2018 une succursale lausannoise de Credit Suisse.

Baptisée «Si Roger savait», l’action visait à dénoncer «l’hypocrisie» de la deuxième banque du pays, «qui s’associe, campagne de pub après campagne de pub, à l’image positive de Roger Federer tout en participant sans vergogne à la destruction de l’environnement et au réchauffement climatique», dénonçait le collectif, qui pointe ses investissements dans les énergies fossiles. Son acquittement est considéré par beaucoup comme «historique».

Les politiciens réagissent aux critiques

Mis en cause par les jeunes activistes qui les accusent de ne pas prendre les décisions imposées par l’urgence climatique, les politiciens réagissent de manière diversifiée. Les écologistes expriment leur «énorme satisfaction»: «C’est un message clair du troisième pouvoir aux autorités politiques. Il leur dit, vous n’en faites pas assez pour le climat. Il déclare aussi que la manifestation de ces jeunes est tout à fait légitime par rapport à la situation», déclare Vassilis Venizelos, député Vert.

Mais les élus écologistes ne sont-ils pas aussi visés par les jeunes militants? Le député vaudois relève que son parti n’est pas majoritaire dans tous les cercles décisionnels: «Nous portons la même cause avec des succès variés. Le message positif que la justice nous envoie nous encourage à continuer notre action. Jusqu’à maintenant, les autorités politiques ne se sont pas montrées à la hauteur de la gravité de la situation.» Mais ce jugement n’ouvre-t-il pas la porte à d’autres actions, qui pourraient former des infractions plus graves qu’un tournoi de tennis dans les locaux Credit Suisse? «L’action des jeunes était proportionnée, rétorque Vassilis Venizelos. Ils ne se sont pas comportés en casseurs. Il n’y a pas eu de menace. Nous ne souhaitons pas que la justice incite à des actes de violence. J’entends les crainte que certains peuvent avoir à ce sujet mais il faut rappeler que le préjudice subi par Credit Suisse, à l’exception de celui subi en termes d’image, est quasi nul. Il est en tout cas minime au regard de l’urgence climatique et de la gravité de la situation».

Du côté des libéraux-radicaux, l’opinion est opposée. «Je suis un défenseur de la justice. mais la justice se discrédite avec un tel jugement», lâche Olivier Feller. Selon le conseiller national PLR vaudois, «la justice défend ici une cause politique et non l’Etat de droit.» Et il ne résiste pas à l’idée de relever une contradiction du côté de la défense des activistes: «Me Christian Bettex a défendu un des jeunes dans le procès de Renens. Il représente, pour d’autres causes, le président du groupe pharmaceutique Ferring, Frederik Paulsen. Si Me Bettex juge proportionné de jouer au tennis dans les locaux de Credit Suisse, alors on devrait logiquement inciter les grévistes du climat à jouer vendredi, dans le cadre de leur manifestation, chez Ferring avec Greta»

Créé: 14.01.2020, 15h23

Articles en relation

«La justice a reconnu le droit à la vie comme étant supérieur aux intérêts financiers»

Procès Pour le Tribunal de police de Lausanne, les dangers liés au réchauffement sont tels qu’ils justifient des actions qui vont contre la loi. Le verdict est historique. Plus...

UBS occupée par des activistes du climat

Activisme Des activistes pour le climat ont occupé une autre banque ce mardi. Ils ont quitté d'eux-mêmes les lieux vers 17h. Plus...

Federer en Greta, la photo qui fait jaser

Climat Un photomontage illustrant la «Gretatisation» de l'icône tennistique mondiale fait grincer des dents en Suisse Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.