Le projet éolien du Mollendruz est refusé

EnvironnementLa Praz vient de rejeter le projet éolien du Mollendruz, soumis jeudi soir aux conseils généraux des trois communes concernées.

Juriens et Mont-la-Ville ont accepté l'implantation des 12 hélices sur la crête du Mollendruz, mais La Praz a refusé.

Juriens et Mont-la-Ville ont accepté l'implantation des 12 hélices sur la crête du Mollendruz, mais La Praz a refusé. Image: CHRISTIAN BRUN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le projet éolien du Mollendruz, un des plus importants projets éoliens du canton de Vaud, était soumis jeudi soir aux conseils généraux des trois communes concernées.

Si Juriens et Mont-la-Ville ont majoritairement accepté l'implantation des 12 hélices sur la crête du Mollendruz, La Praz a finalement refusé le plan partiel d'affectation par 20 non et 11 oui.

Sur place, c'est évidemment la stupéfaction. La plupart des élus pariaient sur une acceptation de ce projet, élaboré pendant dix ans. Il suffisait qu'un seul des villages refuse pour que le plan partiel soit rendu invalide.

«Je suis surtout triste pour le tournant énergétique. C'est un beau projet qui est remis en question par quelques personnes»

Le projet est-il définitivement condamné ? Formellement et en l'état, oui. C'est le premier projet de cette importance qui est refusé par la population en terres vaudoises. Les promoteurs et les élus se donnent jusqu'en mars pour déterminer la suite des opérations. Le projet peut-il recommencer avec trois éoliennes, celles prévues sur le territoire de La Praz, en moins ? Est-il encore rentable ? Mystère à cette heure.

«C'est dix ans de travaux et des millions d'investissements qui partent en fumée en quelques instants, réagit stoïquement Cédric Aubert, président du conseil d'administration de la société mise en place pour le projet, Energie Naturelle Mollendruz SA. Il est trop tôt pour tirer des conclusions définitives. De sérieuses discussions devront avoir lieu. Mais il est clair que vu le temps des démarches et celui déjà investi, il faudra se poser des questions. Je suis surtout triste pour le tournant énergétique. C'est un beau projet qui est remis en question par quelques personnes.»

(24 heures)

Créé: 18.01.2018, 22h28

Articles en relation

Essertines-sur-Rolle regroupe ses éoliennes

Energie Le site envisagé pour accueillir le parc a été réduit. A quelques kilomètres, Saint-Oyens lance un projet photovoltaïque. Plus...

Au Tribunal, la production des éoliennes sous la loupe

Energie Opposants et partisans du projet éolien de «Sur Grati», en dessus de Vallorbe, se penchent sur les mesures de vent qui ont validé le parc aux yeux du Canton. Débat de haut vol. Plus...

Non cinglant de la France voisine aux éoliennes vaudoises

Energie La première consultation des riverains français, concertée par le Canton et la France voisine, se solde par un non cinglant des riverains au projet éolien proche de la frontière. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.